HC AJOIE : VICTOIRE HISTORIQUE

Un parcours sans faute.

Le parcours du HC Ajoie en coupe de Suisse a de quoi faire rougir les plus grandes écuries du hockey helvétique. Le tableau de chasse est tout de même impressionnant, on parle tout de même du Lausanne HC, des ZSC Lions, du HC Bienne et pour finir du club le plus titré de notre pays, le HC Davos.

02(source : image téléclub / Jonathan Hazen exulte devant le mur ajoulot)

Pensionnaire de Swiss League, le club ajoulot a trouvé les ressources nécessaires pour écrire une nouvelle page de son histoire tout au long de sa campagne. La hargne, le travail, l’émotion, le respect et les sacrifices sont des mots représentant très bien l’attitude du vestiaire jurassien. Au final, le club ajoulot en aura surpris plus d’un avec cette victoire en finale de la Swiss Cup.

Tout un peuple derrière son équipe.

Le comité directeur du HC Ajoie savait qu’en cas de qualification pour la finale l’événement ne pourrait avoir lieu à la patinoire du Voyeboeuf et la solution de la Vaudoise Aréna s’est avouée être la meilleure des décisions. On ne peut que féliciter la très bonne collaboration entre le HC Ajoie et les organisateurs de cette finale qui ont tout mis en place pour que cette fête du hockey sur glace reste gravée à tout jamais dans les esprits. Ce dimanche 2 février 2020, la Vaudoise Aréna était, avec plus de 7000 jurassiens présents, acquise à la cause du club ajoulot.

 

Le public ajoulot a joué son rôle de septième homme à merveille. Un avant-match représentant à merveille cette mentalité ajoulote. Soixante de minutes d’encouragements et de chants. Et bien sûr un après match digne des grands jours. Plus de 7000 personnes à s’être déplacées pour encourager cette équipe et vivre ce moment inoubliable. Plus de 45 cars organisés, des gens de différentes régions de la Suisse et même d’Europe pour supporter cette équipe. Au final, comme annoncé, une véritable déferlante aux couleurs ajoulotes et jurassiennes. Pour beaucoup de personnes présentes des souvenirs et des émotions inoubliables.

Quel match !

Il y a la fameuse phrase : « une finale on ne l’a joue pas, on la gagne ». Mais que dire de la prestation des joueurs de Gary Sheehan. On ne connait pas le message que l’entraîneur québécois a fait passer à ses joueurs, mais l’entame du match des jurassiens a bien surpris l’homologue davosien. Aucun complexe, un travail fort dès l’entame du premier tiers et bien sûr un plan de match respecté à la lettre. Lors du premier vingt, la bande à Gary Sheehan a su profité de l’indiscipline du HC Davos. Les buts de Mathias Joggi et Reto Schmutz en avantage numérique donnaient le ton à cette partie dans une ambiance de folie. De son côté la défensive des jaunes et noirs tenaient le fort Le scénario rêvé pour ajoulots.

Dès l’entame du deuxième tiers, toujours en avantage numérique, Alain Birbaum donnait un avantage de trois buts à son équipe. L’ambiance dans la patinoire montait encore d’un cran. Sonnés, les joueurs grisons, tentaient de trouver des solutions, mais le gardien Tim Wolf restait intraitable. A la mi-match nouvelle pénalité contre le HC Davos décidément indiscipliné. Pendant que Fabrice Herzog chauffe le banc d’infamie, Mathias Joggi, encore lui, fait exploser une nouvelle fois la Vaudoise Aréna. C’est 4-0 pour le HCA. Par la suite, la réaction attendue des joueurs de Christian Wohlwend se fait sentir et Luca Hischier inscrit son équipe au compteur. Le HC Davos commence à pousser vers le but de Tim Wolf, mais ce dernier tient le fort. En toute fin de deuxième Mattias Tedenby arrive à inscrire le 4 à 2. Les jurassiens ont toujours deux buts d’avance, mais la route vers la coupe est encore longue.

01(source : @Mauricette Schnider / Historirque la coupe s’en va au Jura)

Le troisième tiers s’annonce électrisant et le public donne de la voie. Avec encore environ 11 minutes à jouer dans le match, Marc Wieser trompe le gardien ajoulot et permet à son équipe de revenir dans ce match. La tension monte dans la Vaudoise Aréna et Gary Sheehan a l’audace de demander son temps mort. Coup de génie du québécois qui réussit à rappeler ses troupes à l’ordre dans cette phase décisive du match. L’horloge affiche 52:11 et c’est le moment décisif du match. Mattias Tedenby écope d’une nouvelle pénalité et c’est l’enfant du pays Thibault Frossard qui quelques secondes plus tard surprend le gardien Sandro Aeschlimann. C’est 5 à 3 pour le HCA et surtout 5 sur 6 pour les ajoulots en avantage numérique. Que d’efficacité pour les hommes de Gary Sheehan.

Tout le public ajoulot se lève pour la fin du match et pousse son équipe pour les sept dernières minutes. Il ne faudra attendre que quelques minutes pour que Philip-Michael Devos sur une passe de son compère Jonathan Hazen assomme les davosiens en inscrivant le 6 à 3. Avec un peu plus d’une minute à jouer dans le match Reto Schmutz, avec son deuxième du match, scelle le score du match. Le HC Ajoie remporte la coupe de Suisse sur le score de 7 à 3 face au HC Davos. La fête ne fait que de commencer dans les gradins. Une victoire amplement méritée pour les jurassiens qui ont su élever leur niveau de jeu et surtout profiter des erreurs et de l’indiscipline de leur adversaire. Tout simplement historique, le HC Ajoie écrit une nouvelle page dans son histoire.

Le HCA fait la toile

(L’exploit des ajoulots relayés dans plusieurs journaux)

 

(Plusieurs club des différentes ligues ont transmis leurs féliciatations via Twitter)

Un clin d’oeil du Québec via le journaliste Guillaume Piedboeuf de ici.radio-canada.ca :

https://twitter.com/gpiedboeuf/status/1224402278104420353?s=21

 

 

Laisser un commentaire