Swiss ice hockey cup : Le HC Ajoie est en finale

Un derby après onze ans d’attente.

Dimanche 16 mars 2008 Stade de Glace à Bienne. Les ajoulots et les seelandais s’affrontent lors d’un septième match décisif des demi-finales de ligue nationale B. Alors entraîné par Dany Gelinas et emmené par le duo Desmarais-Roy, le HCA ne passe pas loin de créer la surprise et d’accéder à la finale. Archi favori du championnat, le HC Bienne ne rate pas la coche et accède à l’échelon supérieur en surclassant le HC Bâle en quatre matchs dans la finale d’ascension. Ces retrouvailles en demi-finale de la coupe Suisse avait donc de quoi raviver les souvenirs et la rivalité entre les deux clubs.

Pas là pour faire de la figuration.

Le HC Ajoie a démontré tout au long de son parcours que son rôle d’outsider lui allait comme un gant et que l’entraîneur Gary Sheehan avait le don de tirer le meilleur de son effectif lors des grands rendez-vous de cette compétition. Demandez confirmation au LHC et aux ZSC Lions, adversaires vaincus lors des quarts et des demi-finales.

Malgré une infirmerie bien remplie, les hommes de l’entraîneur Antti Törmänen n’étaient pas venus à Porrentruy pour faire de la configuration. L’affrontement ne s’annonçait pas de tout repos pour les jaunes et noirs, mais l’engouement autour de ce derby avait de quoi titiller l’orgueil des jurassiens. L’enjeu médiatique ne se faisait d’ailleurs pas attendre et il n’aura pas fallu longtemps pour replonger les joueurs et le public ajoulot dans l’histoire de ce derby. On s’attendait à un grand match et qu’on se le dise grand match il y a eu.

Un match au bout du suspense.

Malgré une patinoire du Voyeboeuf en plein travaux, le public avait répondu présent et c’est donc sans surprise que ce duel se jouait à guichets fermés devant 2500 spectateurs. Dès l’entame du match, le public ajoulot donnait le ton à ce derby.

Malgré l’appui de leur public, les ajoulots se faisaient surprendre tout d’abord en supériorité numérique par ce diable de Toni Rajala et pliaient une seconde fois en infériorité numérique grâce à une réussite de Luca Cunti. Après environ 10 min de joué dans le premier tiers s’était donc déjà 2 à 0 pour le HC Bienne. On aurait pu penser que ce coup de massue allait déstabiliser les hommes de Gary Sheehan. Que nenni, le duo Hazen-Devos lançait la révolte et le premier nommé faisait plier pour une première fois le gardien Hiller près d’une minute après le deuxième but biennois. Par la suite, l’ancien joueur du HCB Mathias Joggi se faisait le plaisir de remettre les pendules à l’heure alors qu’il restait 20 petites secondes à jouer dans le premier tiers. Toute une réaction de la part du pensionnaire de Swiss League et une ambiance du tonnerre dans l’antre du Voyeboeuf.

588894(source : http://www.rfj.ch / Nicolas Thibaudeau décisif pour le HC Ajoie)

De retour sur la glace pour le deuxième tiers, les deux équipes avaient bien compris que ce match ne serait pas de tout repos et que la balance pourrait basculer d’un côté comme de l’autre. Le HC Ajoie pensait avoir pris les devants par l’entreprise de Ueli Huber sur un rebond du gardien seelandais, mais le quatuor arbitral, à tort, annulait cette réussite. A la mi-match, dans une ambiance électrique, Mike Künzle s’échappait seul au but sur une passe savante de Damien Brunner pour tromper Tim Wolf d’un tir précis dans la lucarne. Une nouvelle fois le HCA se retrouvait un genou à terre, mais le buteur maison Jonathan Hazen se retrouvait en position favorable pour mettre le puck au fond des filets adversaires suite à un bon travail de Reto Schmutz et de Philip-Michael Devos. Une nouvelle fois la bande à Gary Sheehan revenait de suite dans ce match. Les invitations étaient lancées pour le dernier tiers.

AJOIE - ZSC(source : http://www.rfj.ch / les ajoulots ont tout donné et peuvent exultés avec leur public)

Le dernier tiers s’annonçait palpitant. Le HC Bienne tentait de mettre la pression sur le but ajoulot et la vitesse du jeu des pensionnaires de National League donnait du fil à retordre aux ajoulots. Ces derniers, le couteau entre les dents ne lâchait rien. Avec 10 minutes à jouer dans le match, Thibault Frossard, en plein duel dans la zone neutre avec David Ullström pensait écoper de deux minutes de pénalité pour faire trébucher. Effectivement, l’arbitre levait bien son bras, mais pour sanctionner le joueur adverse pour en avoir rajouter. Surpris, les seelandais mettaient un certain temps à réagir. Nicolas Thibaudeau en profitait pour récupérer la rondelle et s’en allait battre Jonas Hiller d’un tir rageant en pleine lucarne. Les ajoulots prenaient les devants pour la première fois dans ce match et le public ajoulot explosait de joie. Avec dix minutes à tenir, les ajoulots n’ont rien lâcher et ont su tenir leur gain avec la manière. La sirène finale annonce la fin du match, c’est la folie dans les gradins du vétuste Voyeboeuf. Et oui, mesdames et messieurs, le HC Ajoie accède à la finale de la coupe de Suisse et pourrait à nouveau écrire l’histoire du club et du hockey suisse.

L’homme de l’ombre.

Ces derniers temps, les mercenaires du HC Ajoie sont à la une des médias et des réseaux sociaux pour leurs performances hors du commun dans le championnat de Swiss League. Il est vrai que Philip-Michael Devos et Jonathan Hazen survolent ce championnat au niveau des statistiques et sont d’une importance cruciale dans les résultats du club ajoulot. Les rumeurs envoyant les deux québécois à l’échelon supérieur sont bien réelles et on peut bien comprendre que certains clubs de l’élite suisse soient intéressés par les deux joyaux ajoulots. Oui, Devos et Hazen dominent la ligue, mais comme ils le répètent à chaque fois, les résultats surprenants de cette équipe sont forgés sur le travail d’un groupe soudé et toujours prêt à se surpasser.

624(source : http://www.rts.ch / Gary Sheehan travailleur de l’ombre dans le succès du HCA)

Même s’il n’aime pas se mettre au-devant de la scène, l’entraîneur Gary Sheehan est un des grands artisans du succès du HC Ajoie ces dernières années. Cela fait maintenant six ans que le québécois est derrière le banc ajoulot et cela fait six ans que les jaunes et noirs connaissent du succès que cela soit en Swiss League ou en coupe de Suisse. Alors j’en profite, pour une fois, de souligner l’énorme travail de l’entraîneur et de son staff qui est synonyme de succès depuis tant d’années. Chapeau bas monsieur Sheehan.

Le HC Davos en finale.

Plus tôt dans l’après-midi, le HC Davos avait d’ores et déjà assuré sa place en finale en s’imposant 4-1 face aux SC Rapperswil-Jona Lakers. Le HC Ajoie affrontera donc les grisons dans cette finale de coupe Suisse. Actuellement surprenant deuxième de National League, l’équipe dirigée par Christian Wohlwend sera un adversaire coriace pour les jurassiens. Le dimanche 2 février sera à coup sûr entouré de rouge dans les agendas des partisans du HC Ajoie et vu les dernières prestations de l’équipe on pourra s’attendre à tout un spectacle lors de cette finale. Malheureusement, les jurassiens ne pourront pas profiter de l’avantage de la glace puisqu’avec les travaux actuels de la patinoire et la situation actuelle, la ligue suisse de hockey sur glace n’a pas donné son aval pour disputer cette finale en terre jurassienne.

Le HC Ajoie et la Swiss League devront trouver une solution.

Dans un communiqué tard dans la soirée d’hier, la ligue suisse de hockey sur glace a confirmé que la finale de la coupe ne pourrait se jouer dans la patinoire du Voyeboeuf. Les travaux en cours et l’infrastructure actuelle ne répondent pas aux attentes et aux directives de la ligue. Les problèmes de sécurité, de places et d’infrastructure pour les médias sont les raisons pour lesquelles les ajoulots ne pourront pas recevoir cette finale face au HC Davos.

08_2.jpg(source : http://www.sihf.ch / la route est encore longue dans la conquête du saint Graal)

Le HC Ajoie et la ligue suisse de hockey sur glace sont d’ores et déjà à la recherche d’une solution. Le club grison a proposé ses infrastructures aux ajoulots, mais ces derniers ont logiquement refusé l’offre et cela en toute logique. Les infrastructures des deux clubs partenaires du HCA sont des solutions sérieuses, mais la rivalité entre les clubs de supporters rendrait l’organisation d’un tel événement difficile. On se rappelle des échauffourées lors du match amicale opposant le HC Ajoie et le HC Fribourg-Gottéron en ce début de saison. Malgré une rivalité vieille de plusieurs années, la Tissot Aréna reste une des solutions les plus viable pour le HCA et ses supporters. Il ne faut pas non plus oublier la possibilité d’un accord en terre bâloise puisque la St-Jakob Arena reste une solution à ne pas mettre de côté.

De toute manière on peut s’attendre à ce que le club jurassien et ligue trouve la meilleure des solutions pour que cette finale soit de toute beauté et réponde aux attentes des supporters des deux clubs.

Laisser un commentaire