FRIBOURG-GOTTERON : ATTENTION A NE PAS RATER LE TRAIN

Pas le début escompté.

Trois matchs, trois défaites et la dernière place au classement général de National League. Voici la situation actuelle du HC Fribourg-Gottéron et soyons honnêtes, on était loin d’attendre un pareil scénario pour les hommes de Mark French.

20170102_FRENCH_MARK_HIT0120CW(source : www.ahl.com / Mark French à la recherche de la bonne recette)

Oui, Gottéron n’a que trois matchs à son actif, il a perdu Julien Sprunger sur blessure, mais ce ne sont pas des excuses valables. Les dragons devront réagir au plus vite s’ils entendent monter dans le bon wagon et se remettre sur les bons rails. Il est clair que ce n’est pas le début saison attendu par les dirigeants et les supporters et on est en droit d’attendre une réaction. Le moment est venu d’agir sur la glace !

Une absence de marque.

Avec la perte du capitaine Julien Sprunger, le vestiaire fribourgeois a sans doute pris un « bon coup de bambou » sur la tête, mais comme je l’ai déjà mentionné, cela ne doit pas servir d’excuses sur les dernières déconvenues.

asset-version-b5cf03605b-288912275(source : www.swisshabs.com / Julien Sprunger absent de marque)

Chaque joueur devra prendre des responsabilités supplémentaires et les leaders de l’équipe auront fort à faire pour palier à cette absence. Julien Sprunger s’est le cœur et l’âme du club, mais sa blessure devrait être une source de motivation supplémentaire pour les prochaines échéances du club. Comme l’a mentionné Christian Dubé dans les médias, il n’ira pas chercher de renforts car la solution se trouve au sein de l’effectif actuel de l’équipe.

Prendre ses responsabilités.

Actuellement, plusieurs joueurs ne sont pas encore au meilleur de leur forme et leurs performances sur la glace en est la preuve. La saison dernière, Gottéron avait connu des difficultés à l’offensive et plusieurs joueurs avaient été montré du doigt. Je pense notamment à Kilian Mottet et Andrei Bykov. Malheureusement ces deux pions essentiels de l’équipe connaissent quelques difficultés en ce début de saison.

La solution viendra bien sûr par ce genre de joueurs, mais l’entraîneur Mark French semble avoir un mal fou à trouver la bonne formule afin que son équipe retrouve son efficacité à l’offensive. Le dernier tiers face aux ZSC Lions a montré quelques signes encourageants, mais pas assez pour affirmer que les fribourgeois sont à nouveau sur bonne voie.

christian-dube(source : www.planetehockey.ch / Christian Dubé : « la solution est à l’interne »)

Le fait de brasser les lignes n’a pas eu l’effet escompté et cette méthode ne risque pas d’améliorer la confiance des joueurs. Les joueurs majeurs devront se regarder dans le miroir et se remettre en question. Les acquisitions de la pause estivale n’ont pour l’instant pas répondu aux attentes et on est en droit d’en attendre plus des David Desharnais et cie.

Le casting semblait parfait.

Avec la prolongation du contrat de Reto Berra, les acquisitions de David Desharnais, Viktor Stalberg, Daniel Brodin et Ryan Gunderson Christian Dubé a réalisé un grand coup sur le marché. Cependant, le nouveau quatuor d’étrangers ne répond pour le moment pas aux attentes.

Sur le papier, ces individualités ont prouvé par le passé qu’elles étaient capables de dominer dans des championnats majeurs comme la National League. Le problème actuel, est tout simplement que Mark French dispose de tous les ingrédients pour obtenir du succès, mais que la recette n’est malheureusement pas encore écrite.

42447-1.jpg(source : www.planetehockey.com / David Desharnais encore dans les startingblock)

David Desharnais a évolué au plus niveau ces dernières années que cela soit en NHL ou en KHL, mais il semble qu’il n’ait pas encore trouvé ses marques au sein de la formation fribourgeoise. Le jour où le joueur de centre québécois aura retrouvé tous ses moyens, l’offensive des dragons aura perdu son mal de tête actuel. Attendu comme le messie du côté de la Sarine, l’ancien des Canadiens de Montréal s’est peut-être mis trop de pression.

Avec l’acquisition de Viktor Stalberg, la direction du club a investi dans un joueur qui n’avait plus à faire ses preuves. En effet, le suédois avait connu toute une saison du côté de Zoug avant de quitter pour la KHL. L’attaquant format géant a tout pour connaitre du succès en National League, mais n’est peut-être pas le leader attendu. L’appât du gain est une chose, mais on est en droit d’en attendre beaucoup plus de la part de ce joueur, surtout suite à la blessure de Julien Sprunger. À lui de prendre ses responsabilités et de faire taire ses détracteurs.

Daniel Brodin et Ryan Gunderson ont parfois bien paru, mais leur différentiel ne plaide leur cause. Actuellement meilleur pointeur de l’équipe, le premier nommé est peut-être une des solutions pour relancer Desharnais et Stalberg.

Chaque début de saison, il y a beaucoup d’attentes envers Kilian Mottet ou Andrei Bykov. Malheureusement, comme je l’ai mentionné plus haut, la guigne du début de saison semble à nouveau toucher les deux joueurs. Trop de pression sur les épaules en plus de l’absence de leur capitaine ?

Retour aux bases et simplicité.

Malgré ce début de saison décevant, la saison des fribourgeois n’est pas encore mise en péril. Souvent, lors de telles situations, un retour aux bases n’est que bénéfique. À force de vouloir forcer des jeux et de s’obstiner à trouver la solution la confiance en pâtie.

Une remise en question, la prise de responsabilité et un retour aux bases seront les seules solutions pour se sortir de mauvaise passe. Mark French devra trouver les bons mots pour remettre son équipe sur les bons rails et remotiver son groupe. Ce mauvais début de saison pourrait également servir d’exemple et de motivation pour la suite du calendrier régulier.

Tout n’est pas rose actuellement chez les Dragons, mais selon moi il ne manque pas grand-chose pour rallumer la flamme.

Laisser un commentaire