NHL SAISON 19-20 : LA SITUATION DANS LA SECTION PACIFIQUE (1/3)

Les séries ont à peine commencées que l’on parle déjà de la prochaine saison.

Les équipes qualifiées pour les séries éliminatoires de la ligue nationale sont actuellement en pleine bataille pour s’assurer le droit de continuer leur bout de chemin à la conquête de la coupe Stanley. Cependant, comme on le remarque depuis plusieurs saisons, les franchises ne participant pas au bal printanier ne sont pas forcément en vacances à temps plein et préparent d’ores et déjà les échéances pour la prochaine saison.

Après la loterie du repêchage qui a vu les Devils du New Jersey se voir octroyer la chance de choisir le premier choix de l’encens 2019, les choses sérieuses commenceront le 21 juin à Vancouver avec le premier jour de cette draft 2019. Cette année, cette journée spéciale dans la LNH risque d’être animée et de réserver quelques surprises. Bien calme ces dernières années, le marché des transactions et le marché des joueurs autonomes risquent bien de nous offrir bon nombre de surprises et de rebondissements. La masse salariale, le futur repêchage d’expansion et la liste des joueurs autonomes à disposition seront un véritable casse-tête pour les directeurs généraux des différentes franchises de la ligue. Voici donc l’occasion de passer en revue la situation des franchises de la grande ligue afin de tirer certaines conclusions qui pourraient avoir des conséquences sur les différents scénarios possibles.

CONFERENCE DE L’OUEST

Association du Pacifique

Anaheim Ducks

7731_anaheim_ducks-jersey-2015

Résumé de la saison

La saison régulière des Ducks a été synonyme de déception pour les partisans et l’organisation. Touchée par les blessures et avec des vétérans au ralenti, les hommes de Randy Carlyle n’auront pas atteint l’objectif des séries éliminatoires. L’entraîneur chef a été le premier à en faire les frais puisqu’il s’est fait montrer la porte par son directeur général. Au vu de la situation actuelle, il pourrait avoir du mouvement de personnel ces prochains mois du côté de la franchise californienne.

Masse salariale

Le directeur général Bob Murray disposera d’environ 10 millions de dollars afin de prolonger certains contrats ou d’acquérir de nouveaux joueurs. La priorité sera sans doute de trouver le bon client afin d’appuyer John Gibson derrière les filets et de renforcer le côté droit de la défensive. Les prolongations de contrats ne seront pas un problème pour l’organisation car les joueurs libres comme l’air à la fin de cette saison seront denrée rare au sein de l’organisation.

Repêchage et banque d’espoirs

Avec sa non qualification pour les séries éliminatoires et la transaction impliquant le défenseur Brandon Montour, les Ducks disposeront de deux choix de première au prochain repêchage (9ème et 20ème overall). Une chance de regarnir la banque d’espoirs.

Contrats indésirables

Les contrats des vétérans Corey Perry, Ryan Kessler et Patrick Eaves seront sans aucun doute au centre des rumeurs. Les blessures n’ont pas aidé, mais ces trois vétérans sont au ralenti et ne répondent plus aux attentes au vu de leurs juteux contrats. Le directeur général aura à cœur de régler certains de ces dossiers et une transaction pourrait devenir une solution afin d’alléger la masse salariale. Dans le cas de Kessler et Eaves une retraite anticipée reste une option selon plusieurs rumeurs.

Analyse

Avec ses leaders qui prennent de l’âge, l’organisation devra tout mettre en œuvre afin d’intégrer de jeunes joueurs. Je pense notamment aux attaquants Maxime Comtois et au défenseur Josh Mahura qui frappent aux portes de l’organisation.

Il faudra également que Bob Murray trouve son nouvel entraîneur et que ce dernier puisse apporter un nouveau concept. Il est vrai que le nouveau style de jeu rapide de la ligue a donné du fil à retorde à l’équipe tout au long de la saison. Les Ducks d’Anaheim dispose de plusieurs jeunes espoirs et devront encore se renforcer avec le repêchage. Avec un changement de mentalité et un jeu plus rapide la franchise pourrait se remettre sur les bons rails sur une courte période. Pas de quoi tirer la sonnette d’alarme.

Arizona Coyotes

Arizona-Coyotes-Logo

Résumé de la saison

Cela fait sept saisons que les Coyotes de l’Arizona ne participent plus aux séries éliminatoires et si vous me permettez le jeu de mot : « c’est le désert ». Depuis son arrivée, le jeune directeur général John Chayka n’a pas hésité à bouger afin d’améliorer son équipe et de remettre la franchise sur le droit chemin. Avec plusieurs jeunes joueurs de qualité et quelques vétérans, le coach Rick Tocchet est presque parvenu à mener son équipe dans les séries éliminatoires. Le gardien Darcy Kuemper a répondu aux attentes et a tenu son équipe dans la course jusqu’à la dernière ligne droite de la saison. L’avenir nous dira si cela était une simple coïncidence ou s’il faudra compter sur les Coyotes les saisons à venir.

Masse salariale

Avec environ 8 millions à disposition sur la masse salariale, le directeur général John Chayka devra régler certains dossiers et bouger certains contrats afin de respecter le nombre de contrats (50 max) et la masse salariale. Il ne serait pas étonnant de voir bouger certains défenseurs, puisque la masse salariale de ce compartiment du jeu atteindra près de 30 millions.

Repêchage et banque d’espoirs

Dans les bas-fonds du classement général ces dernières années les Coyotes ont accumulés les premiers choix et plusieurs joueurs arrivent à maturité. Clayton Keller et Christian Fischer en sont le parfait exemple. De bonne augure pour le futur. Avec plusieurs espoirs qui frappent à la porte et huit choix au prochain repêchage l’organisation à plusieurs munitions de choix pour s’améliorer.

Contrats indésirables

Comme mentionné ci-dessus, la congestion en défense fait que les contrats de Jason Demers et Niklas Hjalmarsson sont devenus un boulet pour l’organisation. Avec plusieurs jeunes défenseurs qui vont de l’avant, il ne serait pas étonnant de voir ces deux défenseurs changer d’adresse. Le DG l’a déjà démontré par le passé, il n’hésitera pas à bouger si le besoin s’en fait sentir.

Analyse

Le directeur général John Chayka et l’entraîneur Rick Tocchet disposent de jeunes joueurs bien entourés. Avec quelques ajouts, l’organisation pourrait disposer d’un effectif tenant la route dans la ligue nationale de hockey. Cependant, le fait que la franchise ne soit pas la plus attractive autour de la ligue donne encore plus de travail aux dirigeants. Les Coyotes se sont octroyés les moyens ces dernières années, mais ils devront encore redoubler d’efforts pour remonter la pente.

Calgary Flames

Logo Calgary_Flames

Résumé de la saison

Les Flames ont connu toute une saison régulière et il semble que l’organisation a enfin trouvé la stabilité qu’elle recherchait. Emmenés par Johnny Gaudreau, Matthew Tkachuk et le vétéran Mark Giordano, les hommes de Bill Peters ont affolés les compteurs et se sont classés au deuxième rang de la ligue derrière le Lightning de Tampa. Avec les éléments à disposition, la franchise canadienne à toutes les cartes en main pour se rendre loin dans les séries éliminatoires et le futur semble assuré. Le directeur général Brad Treliving aura comme ses homologues certains dossiers à régler à l’entre saison.

Repêchage et banque d’espoirs

L’organisation de l’Alberta n’a pas touché à ses choix pour le prochain repêchage afin de se renforcer pour la dernière ligne droite du calendrier et les séries éliminatoires. Elle dispose donc de la majorité de ses choix et pourrait continuer à alimenter sa banque d’espoirs déjà bien fournie (30ème overall).

Masse salariale

Les priorités pour les Flames seront la prolongation des contrats de Matthew Tkachuk et de Sam Bennett. Le poste de gardien sera également un point important à régler puisque le vétéran de 37 ans Mike Smith sera libre comme l’air à la fin de la saison et il n’est pas sûr que ce dernier soit prolongé. L’organisation disposera d’environ 12 millions afin de régler ses dossiers, ce qui ne laisse pas vraiment de marge sur la masse salariale.

Contrats indésirables

Après une saison remplie de succès du côté de Vegas, James Neal s’est vu offrir un juteux contrat par l’organisation des Flames. Une chose est sûre, l’attaquant canadien n’a jusque-là pas répondu aux attentes et il risque d’en faire les frais. Il ne serait pas étonnant de le voir changer d’adresse afin de libérer de l’espace sur la masse salariale et ainsi permettre d’autres mouvements de personnel.

Analyse

Avec une saison régulière réussie, les résultats en séries éliminatoires seront déterminants pour l’avenir de la franchise. La direction devra bien analyser sa saison et apporter quelques changements afin de continuer sur sa lancée. Les dossiers de James Neal et de Mike Smith seront sans aucun doute au milieu des rumeurs. Les Flames de Calgary se sont rebâtis par le repêchage et quelques transactions majeures. Une chose est sûre l’avenir semble prometteur du côté de l’Alberta. On attend pas forcément d’énormes mouvements durant l’entre-saison, mais le fait est que les Flames de Calgary sont un exemple à suivre pour certaines organisations en reconstruction.

 

 

Lors de la deuxième partie, je continuerai mon survole de la section Pacifique en analysant les franchises des Oilers d’Edmonton, des Kings de Los Angeles et des Sharks de San José.

Un commentaire Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire