PETER CHIARELLI : TOP 10 DES MOUVEMENTS QUI ONT FAIT JASER

Peter Chiarelli s’est vu montrer la porte.

Ça sentait la poudre depuis quelques semaines pour le directeur général des Oilers d’Edmonton. C’est donc durant la nuit que l’organisation de l’Alberta a décidé de se passer des services de son DG. On repasse en revue les pires mouvements de l’ancien directeur général des Bruins de Boston avec qui il était parvenu à conquérir la coupe Stanley à l’issue de la saison 2010-2011.

Première place : Taylor Hall quitte pour les Devils !

Après des années de disette, Peter Chiarelli effectue une transaction pour le moins rocambolesque en envoyant Taylor Hall aux Devils du New-Jersey en retour d’Adam Larsson. Les Oilers d’Edmonton sont les grands perdants dans cette échange puisque le défenseur suédois n’a pour le moment jamais répondu aux attentes de l’organisation. Pendant ce temps Taylor Hall fait la pluie et le beau temps du côté du New Jersey. Lors de la saison 2017-2018 l’ancien premier choix des Oilers s’est vu octroyé le trophée Hart pour son travail et sa production (93 pts en saison régulière) qui ont emmenés les Devils en séries éliminatoires. Le duo qu’il forme avec Nico Hischier est synonyme d’avenir pour Rey Shero.

Deuxième place : Tyler rejoint Dallas (…)

Une véritable onde de choc sur le TD Garden de Boston lorsque Peter Chiarelli annonce la transaction envoyant Tyler Seguin aux Stars de Dallas. De nombreux noms sont impliqués dans cette transaction et au final les Bruins sont perdants sur toute la ligne. En effet, aucun des joueurs reçus en retour du talentueux joueur de centre ne font encore partie de l’organisation. En ce qui concerne Tyler Seguin, il est actuellement le rouage essentiel du premier trio des Stars et produit à valeur d’environ un point par match sous le chandail de sa nouvelle équipe. Une transaction qui a sûrement eu son pesant d’or dans la balance lors du licenciement de Chiarelli le 15 avril 2015.

Troisième place : Ryan Strome n’aura fait que passer !

En analysant cette transaction, il en résulte que Peter Chiarelli et ses collaborateurs croyaient en Ryan Strome dur comme fer. Après avoir connu de bons débuts sous le chandail des Islanders de New-York, l’attaquant canadien avait connu par la suite deux saisons compliquées. Il semble que cela n’est pas alarmé le DG des Oilers et Jordan Eberle fut donc sacrifié pour faire l’acquisition de Ryan Strome. On le sait, ce dernier ne s’est jamais senti à l’aise sous ses nouvelles couleurs et il a été à nouveau transigé en retour de Ryan Spooner, qui n’a rien apporté de plus à l’organisation.

Quatrième place : Griffin Reinhart sur-évalué ?!?

La première transaction majeure pour les Oilers sous l’aire Peter Chiarelli ne fera pas la une du curriculum vitae de ce dernier. L’organisation a tout simplement bousillé un premier et un deuxième choix pour s’assurer les services d’un défenseur sur-évalué. En effet, Griffin Reinhart évolue actuellement avec le club école des Golden Knights de Vegas et il semble qu’il ne soit pas près de faire le grand saut dans la ligue nationale de hockey.

Cinquième place : Blake Wheeler un des meilleurs joueurs du circuit Bettman.

Lorsque l’on voit le parcours de Blake Wheeler sous le chandail des Thrashers d’Atlanta et des Jets de Winnipeg on se passera de commentaires… À l’époque, les Bruins n’avaient rien reçu de bien utile dans cette transaction et on sait ce que vaut Wheeler actuellement.

Sixième place : Milan Lucic au prix fort !

Milan Lucic fait partie des grands artisans de la conquête de la coupe Stanley sous l’aire Chiarelli. Le puissant attaquant s’est retrouvé sur le marché des joueurs autonomes et il n’a pas fallu longtemps pour que son ancien DG lui offre un pont en or au sein de l’organisation des Oilers d’Edmonton. Malheureusement, la LNH a bien évoluée depuis ces dernières années et la rapidité du jeu n’avantage pas l’ancien homme fort des Bruins. Actuellement Milan Lucic connait une des plus dures périodes de sa carrière et il semble être devenu encombrant pour l’organisation. Le licenciement de Chiarelli pourrait être synonyme de transaction ou de rachat pour l’ailier gauche.

Septième place : Les Pens obtiennent le pion manquant pour la conquête de la coupe Stanley.

Malgré le fait que Justin Shultz produisait de manière constante avec les Oilers, Peter Chiarelli a décidé de se passer de ses services en l’échangeant à la date limite des transactions. Avec tel renfort en défense et à la ligne bleue la bande à Crosby a conquis la coupe Stanley. Pendant ce temps-là, Peter Chiarelli offrira des contrats onéreux à d’autres défenseurs n’ayant pas l’impact de Justin Schultz (voir neuvième place).

Huitième place : Tomas Kaberle n’aura fait que passer (…)

Même si les Bruins de Boston ont connu les grands honneurs à la fin de la saison 2010-2011, l’apport de Tomas Kaberle n’avait pas forcement eu l’effet escompté. Arrivé à Boston pour relancer l’avantage numérique, Tomas Kaberle n’aura fait que passer ! Au final, la coupe Stanley aura tout de même coûté un choix de première et de deuxième ronde et un espoir. Tout de même cher payé non ?

Neuvième place : Des défenseurs à prix fort malgré la relève !

Comme je le mentionnai plus haut, les mises sous contrat de Kriss Russell et Andrey Sekera n’ont jamais réglé le problème en défense des Oilers. Malgré des espoirs comme Darnell Nurse et Oscar Klefbom Peter Chiarelli a octroyé des contrats conséquents qui auront à coup sûr des conséquences sur la future masse salariale de l’organisation.

Dixième place : Mikko Koskinen la transaction de trop pour Chiarelli !?!

Avec la difficile saison de Cam Talbot, Mikko Koskinen a réussi à conquérir le poste de numéro un dans les buts de l’organisation des Oilers. Le finlandais a connu du succès en début de saison, mais ce fût plus dur par la suite. Ces dernières semaines, le cerbère n’avait pas rassuré son entraîneur et ses coéquipiers avec des prestations loin d’être au niveau des attentes. Malgré cela Peter Chiarelli lui a offert une prolongation de contrat pour les trois prochaines saisons d’une valeur de 13,5 millions. Cette prolongation de contrat est donc le dernier mouvement de Peter Chiarelli comme DG des Oilers d’Edmonton.

Analyse des premiers choix sous l’ère Peter Chiarelli :

Un fait intéressant du travail de Peter Chiarelli est qu’il a repêché 12 joueurs en première ronde lors son passage chez les Bruins et les Oilers. Seuls cinq joueurs font partie de leur équipe, les autres ont tous été impliqués dans des transactions. En résumé, Peter Chiarelli a connu du succès avec l’organisation des Bruins de Boston, mais cela grâce aux choix de son prédécesseur..

Source des données : @capfriendly.com

Laisser un commentaire