CANADIENS DE MONTREAL : LA DATE LIMITE DES TRANSACTIONS APPROCHE A GRANDS PAS !

Marc Bergevin a été on ne peut plus clair !

Lors de sa dernière conférence de presse, le directeur général des Canadiens de Montréal n’y est pas allé par quatre chemins pour répondre à la question concernant l’arrivée de la fameuse date butoir concernant les transactions dans le circuit Bettman.

Marc Bergevin l’a encore confirmé : « l’organisation du tricolore a un plan pour le futur et elle ne va pas sacrifier son avenir pour s’améliorer sur le court terme ». Tout le monde a donc bien compris qu’il ne faudra pas s’attendre à la venue d’un joueur de location afin de renforcer l’effectif actuel de Claude Julien.

(source : www.nhl.com)

Cependant, Marc Bergevin est reconnu dans la ligue pour être actif et on ne peut pas penser que ce dernier ne tentera d’améliorer son équipe. Actuellement, suite à sa dernière victoire face aux Bruins de Boston, les HABS sont toujours dans la course aux séries éliminatoires et il est difficile à croire que rien ne bougera du côté du Centre Bell. Dans le cas où Marc Bergevin avait l’opportunité de mettre la main sur un élément pouvant avoir un effet sur le moyen ou le long terme, je suis sûr qu’il n’hésitera pas à bouger sur le marché des transactions.

La relève du tricolore vaut son pesant d’or.

Avec sa dernière saison de misère, la bande à Marc Bergevin a eu l’occasion de regarnir la banque d’espoirs de la franchise et cela de la meilleure des manières. Il semblerait que Trevor Timmins et son groupe de collaborateurs ont eu fin nez lors du repêchage 2018 à Dallas.

(source : www.nhl.com)

En effet, en repêchant Jesperi Kotkaniemi en première ronde l’organisation a mis la main sur un joueur de centre de talent et doté d’un QI hockey hors norme. Le jeune finlandais de 18 ans n’a pas eu besoin de bien longtemps pour se faire remarquer dans la ligue nationale de hockey et il représente un bel avenir pour le tricolore. En deuxième ronde, le CH misait ses pièces sur l’attaquant Jesse Ylonen et à la surprise générale sur le défenseur Alexander Romanov. Les derniers championnats du monde des moins de 20 ans nous ont offert un bel échantillon des habilités et de la capacité de développement de ces deux jeunes joueurs. Ajoutez à cela le gardien Cayden Primeau et les joueurs de centre que sont Nick Suzuki et Ryan Poehling et vous pouvez imaginer à quoi ressemble l’avenir des Canadiens de Montréal. Cela fait bien des années que l’organisation ne disposait plus d’autant de talent dans sa banque d’espoirs et je peux vous affirmer que l’organisation fait bien des envieux dans toute la ligue nationale de hockey.

Avec ses choix au prochain repêchage et pareille relève, Marc Bergevin dispose donc de plusieurs éléments afin de négocier avec ses homologues et d’effectuer une éventuelle transaction.

Une place en séries éliminatoires n’est pas utopique. 

En début de saison régulière, les médias et les réseaux sociaux ne plaçaient pas l’équipe de Marc Bergevin dans la course aux séries éliminatoires. Pourtant, la nouvelle identité de la franchise et le jeu proposé semble pour l’instant contredire les prévisions et à ce jour les Canadiens de Montréal sont bel et bien dans la course pour se forger une place pour participer au bal printanier.

La saison régulière est encore longue, mais actuellement la troupe de Claude Julien trouve les solutions afin d’amasser un maximum de points pour atteindre l’objectif final. Avec un Carey Price retrouvé depuis le mois de décembre, une défensive plus solide avec le retour de blessure du capitaine Shea Weber et un style de jeu agressif et rapide, les hommes de Claude Julien en ont surpris plus d’un depuis le début de la saison.

(source : www.nhl.com)

Malgré les résultats positifs, l’entraîneur Claude Julien et son staff d’entraîneurs devront au plus vite trouver la solution pour relancer l’avantage numérique. En effet, avec les pires statistiques de la ligue dans ce domaine, je ne vois pas comment le CH pourrait continuer son parcours à la conquête d’une place en séries éliminatoires et connaître le succès tant attendu. On a beau avoir critiqué Andrew Shaw et son juteux contrat, mais ce dernier a rendu de fiers services dans cette facette du jeu et tout le monde connait l’impact que peut avoir ce dernier. Son retour de blessure apportera à coup sûr d’autres solutions sur l’avantage numérique.

J’ai également remarqué que lorsque Claude Julien plaçait ses joueurs dans la bonne chaise, ces derniers avaient tendance à répondre aux attentes et connaissaient plus de succès. Je pense notamment aux défenseurs Jordie Benn et Brett Kulak ou à l’attaquant Joel Armia. Concernant Jonathan Drouin et Max Domi, leur disette n’est pas si révélatrice et ces derniers trouveront à coup sûr la solution pour retrouver leur superbe du début de saison.

Deux bémols dans l’organisation.

Mise à part la production en avantage numérique, Marc Bergevin devra encore s’enlever deux voire trois épines du pied pour le bien de l’organisation. Les cas Alzner, Schlemko et Hudon sont toujours des points en suspens pour le directeur général et il ne sera pas facile de régler l’avenir des deux premiers nommés.

(source : www.nhl.com)

En effet, Karl Alzner avec son imposant contrat que cela soit sur la valeur et la durée ne devrait pas intéresser les autres franchises de la ligue. Déjà placé au ballotage et non réclamé l’ancien des Washington Capitals se retrouve à manger du pop-corn dans les estrades tout en encaissant un salaire de plus de quatre millions. Je pense que Marc Bergevin devra avouer son erreur et avoir le courage de racheter le contrat du défenseur à la fin de la présente saison si aucune autre solution se présente. En ce qui concerne David Schlemko, je le laisserai évoluer dans la ligue américaine afin de m’assurer une certaine profondeur en cas de coups durs. Pour ce qui est de Charles Hudon, il semblerait que le québécois ne fasse plus partie des plans de l’organisation et il faudrait, pour le bien de ce dernier, lui donner la chance de s’imposer sous un nouveau chandail dans la ligue nationale de hockey.

Les cas les plus urgents sont donc ceux de Karl Alzner et de David Schlemko et ils représentent tout de même un beau casse-tête pour Marc Bergevin !

Laisser un commentaire