Oh capitaine, mon capitaine !

Shea Weber succède à Max Pacioretty.

Hier dans l’après-midi, le DG Marc Bergevin et l’entraîneur Claude Julien annonçaient lors d’une conférence de presse la nomination de Shea Weber au poste de capitaine du tricolore. Le défenseur, actuellement blessé, succède donc à Max Pacioretty et devient ainsi le 30ème capitaine de l’histoire du tricolore.

(source : www.nhl.com)

Les qualités de leadership et l’impact de Shea Weber sur ses coéquipiers et l’organisation des Canadiens de Montréal ne sont de toute façon pas à remettre en question. Dès son arrivée sous le chandail du CH, l’ancien capitaine des Predators de Nashville a tout de suite pris une place importante dans le vestiaire et faisait partie des grands leaders de l’équipe avec des joueurs tel que Carey Price ou Brendan Gallagher. La décision de la direction du club a été approuvée par les joueurs, mais certaines personnes auraient bien voulu voir un joueur tel que l’électrisant Brendan Gallagher porter le « C » sur son chandail.

Gallagher et Byron comme assistant.

Les deux attaquants de poche du CH, Brendan Gallagher et Paul Byron ont quant à eux reçu la mission d’épauler le robuste défenseur dans son rôle de capitaine. Cette décision n’est pas une grande surprise pour le premier nommé, mais la nomination de Paul Byron peut être considéré comme une petite surprise. Des joueurs comme Tomas Plekanec, Philip Danault ou Jonathan Drouin auraient pu également entrer en considération pour jouer un tel rôle au sein de l’équipe.

(source : www.nhl.com)

Comme je le mentionnais plus haut, Brendan Gallagher a longtemps fait office de bougie d’allumage lorsque que l’organisation vivait des moments difficiles ces dernières saisons. Exemplaire dans son travail et son engagement sur la glace le meilleur buteur de l’équipe la saison passée a bien fait ses preuves. En plus de son implication, sa relation avec les médias est au beau fixe et il n’a jamais eu peur d’exprimer sa frustration dans la défaite.

(source : www.nhl.com)

Pour Paul Byron, je pense que la direction a voulu montrer à ses jeunes loups le chemin à parcourir pour performer dans la ligue nationale de hockey. On se rappelle que Marc Bergevin avait fait son acquisition via le ballottage à l’aube de la saison 2015-2016 via les conseils d’un certain Bob Hartley. Dès son arrivée, l’ancien des Flames de Calgary a su démontrer ses qualités et s’est par la suite imposé comme joueur régulier dans la LNH, ce qui lui a valu une prolongation de contrat de deux saisons supplémentaires sous le chandail du tricolore. Auteur de deux saisons d’environ vingt buts à ses deux dernières années, joueur polyvalent qui ne rechigne pas au travail, le numéro 41 a su tracer son chemin pour obtenir une prolongation de contrat d’une valeur de 3,4 millions pour une durée de quatre ans. Le parcours et l’attitude de Paul Byron sont tout un exemple pour les jeunes joueurs qui s’en viennent du côté de Montréal.

Shea Weber finira assurément sa carrière avec les HABS.

Après les échanges de PK Subban, Alex Galchenyuk et Max Pacioretty, les départs de joueurs tel que Andrei Markov et David Desharnais, l’organisation des Canadiens de Montréal a finalement décidé de tourner une page de son histoire.

(source : www.nhl.com)

Je pense qu’il y a six ans lorsque Marc Bergevin a repris le poste de directeur général, les joueurs cités ci-dessus faisaient partie de l’équation afin d’enfin ramener une la coupe Stanley du côté de Montréal. Après l’échec de la saison dernière le DG a finalement pris plusieurs décisions radicales et même s’il ne veut pas parler de reconstruction, le CH à changer de direction et surtout de stratégie.

On a maintenant bien compris qu’elle était le plan de l’organisation. L’organisation s’est bien refournie au dernier repêchage et lors de ses dernières transactions effectuées elle a obtenu les services de Max Domi, Tomas Tatar et de Nick Suzuki. Le CH prend finalement un virage jeunesse et va miser sur Shea Weber et Carey Price pour prendre les rênes du vestiaire pour les prochaines années à venir. Les personnes qui croient encore à un échange impliquant le défenseur ou le gardien dans un futur proche ont selon moi tout faux.

(source : www.nhl.com)

Le geste de la direction envers Shea Weber est un signe clair au sein de toute la ligue nationale de hockey.

Shea Weber est à Montréal pour y rester et cela concerne de ce fait également son meilleur ami Carey Price.

Un virement jeunesse prometteur.

Malgré les mauvais résultats de la saison passée il était temps de passer à autre chose à Montréal. PK Subban a quitté et le CH s’est offert Shea Weber en retour et il est clair que ce dernier est au sommet du nouveau plan de l’organisation. Le regretté PK, par son extravagance, enflammait la foule je vous l’accorde, mais Shea Weber a apporté ce respect qui a sûrement fait quitter Galchenyuk et Pacioretty.

Même si l’objectif reste les séries éliminatoires cette saison on risque du coté de Montréal de connaître une saison difficile. L’absence du nouveau capitaine pèsera lourd en début de saison, mais Jesperi Kotkaniemi, a seulement 18 ans risque bien d’être la nouvelle attraction des partisans. Je crois également aux nouveaux venus que sont Max Domi et Tomas Tatar et surtout à l’éclosion de joueurs tel que Victor Mete et Artturi Lekhonen. Oui j’y crois : le CH est sur une nouvelle lancée et l’arrivée d’autres joueurs comme Ryan Poehling et Nick Suzuki dès la saison prochaine est encore plus prometteur !

Laisser un commentaire