MAX PACIORETTY : UN ECHANGE QUI EN FERA JASER PLUS D’UN

Fin de la Saga concernant le capitaine du CH.

C’est vers une heure du matin que l’organisation des Canadiens de Montréal annonçait via son compte twitter la transaction envoyant Max Pacioretty aux Golden Knights de Vegas. Le CH obtient en retour l’ailier Tomas Tatar, le jeune joueur de centre Nick Suzuki et un choix de deuxième ronde.

maxpac-1(source : www.nhl.com)

Après de longues rumeurs entourant l’avenir du capitaine avec l’organisation montréalaise, le couperet est donc tombé à l’aube du fameux tournoi de golf du club annonçant le début du camp d’entraînement. Selon les dernières informations de l’agent de l’américain dans les médias et les réseaux sociaux, les négociations pour une éventuelle prolongation de contrat n’étaient pas au beau fixe mais existaient tout de même. Il est bien possible que la pression mise ces derniers jours fait partie des raisons de l’échange de Max Pacioretty. Il sera intéressant d’entendre les réactions des deux camps concernés ces prochaines heures. Pour l’instant, la franchise de Vegas n’a pas encore annoncé une éventuelle prolongation de contrat concernant son nouveau poulain.

Analyse des nouvelles acquisitions.

Avec le départ d’Alex Galchenyuk et Max Pacioretty suite à des transactions majeures, les Canadiens de Montréal perdent en ces deux joueurs deux buteurs de choix. En effet, Max Pacioretty était tout simplement le meilleur buteur de l’organisation lors des sept dernières années avant de connaître une dernière saison laborieuse à l’image de toute l’équipe (17 buts et 20 assists en 64 matchs). Une chose est sûre, avec le départ de l’américain aux Golden Knights, l’attaque du CH en prend un sacré coup et Claude Julien et son staff d’entraîneur devront trouver les solutions pour compenser cette perte.

En faisant l’acquisition de Tomas Tatar, Nick Suzuki et un choix de deuxième ronde, on peut dire que l’organisation s’est assuré les services d’un ailier établit dans la ligue nationale de hockey et d’un jeune joueur de centre prometteur frappant aux portes de la grande ligue. Le choix de deuxième ronde permettra dans le futur de repêcher un espoir ou d’effectuer une autre transaction.

Tomas Tatar

L’ailier slovaque n’en est pas à ses débuts dans la NHL puisqu’il a évolué près de 450 matchs dans la grande ligue avec les Detroit Red Wings et les Vegas Golden Knights. Repêché en deuxième ronde en 2009, Tomas Tatar a tout d’abord effectué ses classes dans la ligue américaine et a remporté la coupe Calder lors de la saison 2012-2013 tout en étant nommé MVP des séries éliminatoires. Suite à ses succès, il intègre définitivement l’alignement des Red Wings et connait 4 bonnes saisons du côté de Detroit. Lors de l’exercice 2017-2018, sa production offensive ralentie à l’image de son équipe et il est échangé à la date limite des transactions du côté de Vegas où il ne connaitra pas le succès escompté.

tatarvegas.jpg(source : www.nhl.com / Tomas Tatar sous le chandail des Golden Knights)

Tomas Tatar n’est pas un ailier au grand gabarit, mais il arrive à tirer l’épingle de son jeu avec sa vitesse et ses habilités à magner son bâton. Pouvant évoluer autant sur la droite ou la gauche d’un trio offensif, il a également de grandes habilités sur le jeu de puissance où il est capable de jouer à la pointe. Son tir du poignet vif et précis a déjà surpris plus d’un gardien dans cette facette du jeu. Âgé de 27 ans et encore sous contrat pour les prochaines trois saisons (5,3 millions sur la masse salariale), le slovaque avait coûté des choix de 1ère, 2ème et 3ème ronde lors de la transaction l’envoyant sous les ordres de Gérard Gallant. Le slovaque arrivera avec la dure tâche de faire oublier Max Pacioretty aux partisans, mais s’il retrouve son niveau des saisons passées, il risque bien d’être un bel ajout à l’alignement du CH. Cependant, il ne faudra pas s’attendre à ce que la nouvelle acquisition soit le remplaçant direct pour remplir le filet du côté de Montréal.

Nick Suzuki

Joueur de centre repêché en 2017 en première ronde (13ème au total) par les Vegas Golden Knights, Nick Suzuki a connu beaucoup de succès dans la ligue de hockey de l’Ontario (OHL) avec l’équipe de l’Owen Sound Attack. Lors de ces trois dernières saisons dans la OHL il a obtenu pas moins de 234 points en 192 matchs. Une récolte de points qui démontre toutes les qualités offensives de la nouvelle acquisition de Marc Bergevin. Déjà mis sous contrat pour les trois prochaines saisons, le jeune originaire de London au Canada pourrait effectuer dès cette saison le grand saut chez les professionnels, même s’il lui reste une année junior à jouer.

Nick+Suzuki+Vegas+Golden+Knights+v+Vancouver+gYfUZQ26WHhl

Le joueur de centre de 19 ans est reconnu pour sa rapidité sur la glace et ses aptitudes de passeur hors pair. C’est un joueur créatif à l’offensive, mais également responsable dans son jeu défensif. Malgré sa petite stature (180cm pour 83 kg), le choix de première ronde cadre très bien avec le hockey moderne et les exigences de la ligue nationale de hockey. L’organisation des Canadiens de Montréal obtient donc de cette transaction un élément capable de faire sa place dans le haut de l’organigramme de l’entraîneur Claude Julien. Il sera très intéressant de voir Nick Suzuki à l’œuvre si ce dernier participe au prochain camp d’entraînement de l’équipe.

Choix de deuxième ronde des Colombus Blue Jackets.

En plus des deux joueurs cités ci-dessus, les Canadiens de Montréal ont également obtenu le choix de deuxième ronde des Colombus Blue Jackets de l’encens 2019. Comme on le sait déjà, le futur des organisations de la ligue nationale passe le plus souvent par le repêchage et on peut d’ores et déjà affirmer qu’une nouvelle fois le CH sera bien fourni en choix lors de la prochaine draft (10 choix disponibles à ce jour). De bonne augure pour le futur de l’organisation

Quelle est la réelle valeur de Max Pacioretty ?

Tout d’abord, lorsque l’on passe en revue les dernières transactions majeures survenues ces derniers mois, on ne peut pas dire que Marc Bergevin a effectué une mauvaise transaction. En effet si l’on prend l’exemple des transactions d’Evander Kane et de Jeff Skinner, le CH a obtenu un meilleur retour comparé à ses homologues. Même s’il n’a pas obtenu un choix de première ronde, le directeur général a tout de même mis la main sur un joueur calibré NHL et un très bon espoir en plus du choix de deuxième ronde.

max-pacioretty-082917-getty-ftr-usjpg_25n47pct1gpk1eklgpwlpocp0(source : www.nhl.com / Quelle valeur pour Max Pacioretty ?)

La grande question est bien sûr de savoir pour quelles raisons le directeur général n’a pas réussi à s’entendre avec le clan Pacioretty pour une prolongation de contrat. Est-ce que les demandes de l’américain étaient trop hautes ou est-ce l’organisation a tout simplement décidé de se départir de son joueur. La réponse viendra à coup sûr en onde à l’ouverture du tournoi de golf d’aujourd’hui. Personnellement en analysant certains contrats signés ces dernières années, Max Pacioretty était en droit d’exiger un contrat d’une valeur allant de 6,5 à 7 millions sur un maximum de cinq années. La dernière saison de l’ancien capitaine, les dernières blessures n’étaient bien sûr pas un avantage dans les négociations.

Une transaction non sans conséquences.

Enfin la saga est terminée, mais cela ne va pas empêcher le monde de jaser ces prochains mois voire même ces prochaines années. On en saura plus aujourd’hui lorsque Marc Bergevin fera face à la presse à l’ouverture du tournoi de golf de l’équipe. Une chose est sûre le tricolore a changé son fusil d’épaule et il se retrouve tout de même dans une sorte de phase de reconstruction. Un nouveau capitaine sera nommé tout prochainement et le casting ne sera pas un casse-tête, le « C » sera sans doute imprimé sur le chandail de Brendan Gallagher ou Shea Weber. Pour moi le petit attaquant est en tête et sûrement le candidat adéquat pour ce rôle si important à Montréal, mais Shea Weber, malgré sa blessure reste un des grands leaders de l’équipe avec Carey Price.

868359964_0(source : www.nhl.com / Brendan Gallagher sera-t’il le prochain capitaine du CH ?)

Le prochain camp d’entraînement s’annonce palpitant et on aura sûrement le droit à certaines surprises dans les semaines à venir. Est-ce que la transaction de Max Pacioretty cache e d’autres mouvements de joueurs ? Quels espoirs seront en mesure de créer la surprise et d’intégrer l’effectif de Claude Julien. Une chose est sûre, la problématique des joueurs de centre à Montréal est réglée à moyen terme. Avec Jesperi Kotkniemi, Ryan Poehling et Nick Suzuki les HABS disposent actuellement de trois réels talents pouvant reprendre le flambeau au poste de centre d’ici les prochaines années. Finalement le futur n’est pas si noir que ça du côté de la Sainte-Flanelle.

Laisser un commentaire