QUEL AVENIR POUR LES CANADIENS DE MONTREAL ?

De bons choix lors du repêchage 2018.

Suite à une dernière campagne plus que décevante, les Canadiens de Montréal avaient fait le plein de choix pour le repêchage qui a eu lieu les 22 et 23 juin 2018 à Dallas. Avec 11 choix disponibles, dont 6 dans le top 100, la bande à Marc Bergevin n’avait tout simplement pas le droit de manquer leur casting. En première ronde, avec leur troisième choix au total la franchise canadienne a mis la main sur le jeune joueur de centre finlandais Jesperi Kotkaniemi. Le joueur de centre a effectué toute une remontée dans la liste du classement final des recruteurs de la ligue nationale de hockey et cela en partie grâce à ses performances lors des championnats du monde des moins de 18 ans.

kotkaniemi_habs.jpg(source : www.nhl.com)

En deuxième ronde, les choix de Trevor Timminspeuvent paraître surprenants, mais en grattant bien dans les archives on arrive tout de même à comprendre pourquoi l’équipe de recruteurs du CH ont jeté leur dévolu sur des joueurs tels que Jesse Ylönen, Alexander Romanovet Jacob Oloffson.

En effet, le premier nommé a connu toute une entente en équipe nationale par le passé avec Jesperi Kotkaniemi et Joni Ikonen, tous les deux repêchés par le CH. En ce qui concerne le jeune défenseur russe, c’est une réelle surprise, car ce dernier n’était même pas classé dans le top 100 de l’encens 2018. Cependant, après de longues recherches, il semblerait que Romanov pourrait être un choix très intéressant pour l’avenir de la défensive des HABS. Rapide sur ses patins et doté d’un bon jeu de transition on le compare à un certain Andreï Markov. Pour finir, Jacob Oloffson a reculé de plusieurs places lors du repêchage et il était encore disponible en 56ème position. Le CH ne pouvait tout simplement pas laisser passer pareille occasion. Le joueur de centre suédois a sûrement dégringolé de la liste des recruteurs au vu de ses prestations aux championnats du monde des moins de 18 ans, mais son talent n’est pas à remettre en question.SWE_vs_CZE_001(source : www.nhl.com)

En résumé, le tricolore en a profité pour garnir sa banque d’espoirs et devra tout mettre en œuvre afin d’offrir la meilleure formation à leurs jeunes talents. On pense bien que l’acquisition des entraîneurs Dominique Ducharmeet Joel Bouchardfait partie du plan de Marc Bergevin et va dans ce sens.

L’échange Galchenyuk – Domi.

Alex Galchenyuk, après maintes rumeurs, a finalement été échangé aux Coyotes de l’Arizona en retour de Max Domi. L’américain qui avait été repêché en troisième position lors de l’encens 2012 n’aura finalement pas convaincu la haute direction des Canadiens de Montréal. L’américain est bourré de talent, mais son manque d’implication et de constance a forcé l’organisation a jeté l’éponge dans son cas. En faisant l’acquisition de Max Domi, l’entraîneur Claude Julien obtient un joueur s’impliquant dans les deux sens de la patinoire et capable de créer de l’offensive. Le fils du célèbre dur à cuir Tie Domi apportera à coup sûr une bonne dose de leadership et de caractère dans la chambre.

max-domi-alex-galchenyuk-hockey.jpg(source:www.radio_canada.ca)

Tout comme Alex Galchenyuk, Max Domi avait besoin de changer d’air. Ce dernier avait connu toute une première saison dans la grande ligue, mais a ralenti lors des deux dernières. Capable d’alimenter à merveille ses coéquipiers, il fera peut-être partie de l’équation pour relancer Max Pacioretty si ce dernier portera toujours le chandail des Canadiens de Montréal lors de l’ouverture du championnat régulier 2018-2019.

Selon moi, Marc Bergevin sortira vainqueur de cette transaction. Max Domi a montré à plusieurs reprises depuis ses débuts dans la grande ligue qu’il avait le talent nécessaire pour jouer dans le top 6 de n’importe quelle équipe du circuit Bettman. En plus le caractère du jeune homme et ses sacrifices sur la glace feront de lui un joueur apprécié du côté du centre Bell.

Marc Bergevin bien calme sur le marché des joueurs autonomes.

Les partisans des Canadiens de Montréal ont rêvé un petit moment à la venue de John Tavares du côté de la Sainte-Flanelle. Ce dernier n’a malheureusement jamais voulu entrer en discussion avec la franchise aux 24 coupes Stanley. En effet le joueur de centre tant convoité a finalement tourné le dos aux New York Islanders pour rejoindre les Toronto Maple Leafs, le club de son enfance. On imagine bien que si le CH avait été capable de le ramener dans son effectif, les problèmes à la position de centre de la franchise auraient été définitivement réglés.

CPT105485679_hd.jpg
(source : www.nhl.com)

Malgré cela, les joueurs disponibles comme Paul Stasnyou Tyler Bozakse sont retrouvés sous d’autres cieux et Marc Bergevin a décidé de ramener Tomas Plekanecau bercail. Le joueur de centre tchèque a pris de l’âge mais il est toujours capable d’apporter une plus-value et reste indispensable dans certains aspects du jeu. Malgré ses 35 ans, l’homme au col roulé pourra à nouveau jouer un rôle de mentor avec les jeunes joueurs comme il l’avait fait par le passé avec Artturi Lehkonen.

Les autres nouveaux venus que sont Xavier Ouellet, Matthew Peca, Kenny Agostinoet Michael Chaputdevront se battre au camp d’entraînement pour se faire une place dans l’effectif de Claude Julien.

sports-addik-169.jpg
(source : www.nhl.com)

Le grand coup de Marc Bergevin durant cette période est la transaction effectuée avec les Jets de Winnipeg. En effet, le DG s’est engagé à reprendre le salaire du gardien Steve Masontout en faisant l’acquisition de l’ailier finlandais Joel Armiaet de deux choix au repêchage avec une seule cartouche (Simon Bourque). Un bon coup pour la franchise. Joel Armia est un attaquant talentueux et rapide qui n’a pas forcément obtenu une réelle chance de s’imposer sous le chandail des Jets. En effet, l’ailier finlandais se retrouvait souvent sur le troisième voir quatrième trio derrière les Blake Weehler, Patrick Laineou Nikolaj Ehlers. Ce dernier devra saisir l’occasion et aura certainement la chance démontrer ses habilités lors du prochain camp d’entraînement. Le finlandais pourrait être une très bonne surprise lors du prochain exercice.

joel-armia.jpg(source : www.nhl.com)

Au final, le CH n’a pas frappé de grand coup sur le marché des joueurs autonomes et cela a peut-être déçu plus d’un partisan. Peut-être que Marc Bergevin nous réserve une surprise sur le marché des transactions ou des joueurs autonomes avec restrictions. Les prochains jours nous le dirons.

Max Pacioretty un cas toujours ouvert.

Si il entend améliorer son équipe que cela soit en défense ou à l’attaque, Marc Bergevin dispose de munitions intéressantes pour effectuer une transaction majeure. En effet, depuis déjà quelques mois le nom de Max Paciorettyfait partie des rumeurs et il ne serait pas étonnent que le capitaine quitte le navire avant le début de la saison régulière. Avec un salaire d’une valeur de 4,5 millions pour encore une année, l’américain intéresserait pas mal de franchise du circuit Bettman et les discussions iraient bon train.

maxpac-1.jpg(source : www.nhl.com)

Avec la récente opération de Shea Weber, les absences de Paul Byronet d’Andrew Shaw pour blessure, Marc Bergevin se doit de réagir et d’assurer ses arrières. Plusieurs rumeurs impliqueraient les franchises des LA Kings, du Wild du Minnesota, des Oilers d’Edmonton et des Panthers de la Floride. Si il entend échanger son capitaine, le DG du tricolore doit cependant bien être conscient qu’il enverrait son meilleur buteur depuis des années sous d’autres cieux et qu’il sera bien difficile de remplacer pareil joueur. Des tractations à suivre cependant.

L’avenir de la franchise n’est pas si sombre.

Ces dernières années les partisans du CH ont eu de quoi être déçus. En effet, avec les blessures de joueurs comme Carey Priceet Shea Weber, les performances de la dernière saison le public aurait eu droit à un réel changement et que beaucoup de pions bougent au sein de l’effectif du CH. Cependant, il semble que le plan de Marc Bergevin soit plus tourné sur le développement des joueurs à disposition de la franchise.

En nommant Joel Bouchard à la tête du Rocket de Laval, l’organisation a émis le désir de créer une équipe compétitive dans la ligue américaine et de permettre aux jeunes espoirs du Canadien de se développer de manière appropriée, ce qui n’était pas le cas les dernières années. De bonne augure pour l’avenir du club et les jeunes de la région.

cut.jpg(source : www.nhl.com)

Lors du camp des recrues ont a pu apercevoir tout le talent de Ryan Poehlinget de Jesperi Kotkaniemi au poste de centre et il semblerait que ces deux gaillards soient bientôt prêts pour faire le grand saut dans la ligue nationale de hockey. Peut-être qu’un de ces deux joueurs créera la surprise au camp d’entraînement et lors de matchs préparatoires. Une chose est sûre, le CH devra faire preuve de caractère si il entend rivaliser pour une place dans les séries éliminatoires, mais une chose est sûre, en renflouant sa banque d’espoirs et en mettant les bons pions au bon endroit, les Canadiens de Montréal vont à coup sûr se relancer sur les bons rails d’ici peu.

Laisser un commentaire