HC LUGANO : ENTRE CARACTERE ET ABNEGATION

Un esprit d’équipe retrouvé.

Cela fait maintenant douze ans que le HC Lugano attend de renouveler avec le titre de champion suisse de hockey sur glace. En effet, lors de la saison 2005-2006, les tessinois remportaient la finale face au HC Davos d’Arno Del Curto après des séries éliminatoires rocambolesques.

En effet, en croisant le fer face à l’éternel rival Ambri-Piotta dès les quarts de finale, les  « bianconeri » étaient bien loin de s’imaginer le scénario qui allait se dessiner dans cette confrontation au meilleur des sept matchs. Menés 3 à 0 dans la série, les hommes d’Harold Kreis se retrouvaient pieds au mur lors du quatrième acte dans une Valascia survoltée. C’est Julien Vauclair qui clôturait les débats en prolongation suite à une erreur défensive de Valentin Du Bois. Le « goalonzo di Vauclair » comme le titraient certains journaux tessinois allaient avoir une importance cruciale dans le dénouement de ce quart de finale. Remonté à bloc et emmené par un Glen Metropolit retrouvé le HC Lugano remportait la série suite à quatre victoires d’affilées.

2006-HC-Lugano.jpg(source : www.hc-lugano.ch)

Suite à ce quart de finale, la cohésion du groupe et l’esprit d’équipe n’allaient plus faire défaut dans le vestiaire luganais. Dominateur dans sa demi-finale face aux Kloten Flyers, les tessinois accédaient à la finale et le capitaine Ville Peltonen soulevait la coupe dans l’antre de la Resega le 13 avril 2006 pour le bonheur des supporters « bianconeri ».

Le HC Lugano, nous avait démontré sa capacité à réagir suite à sa victoire in extrémiste dans son quart de finale face au HC Ambri-Piotta. Une preuve de caractère comme l’avait affirmé le jurassien Julien Vauclair. Cette saison, les hommes de Greg Ireland nous ont démontré que la mentalité des dernières années était bien du passé et que l’esprit d’équipe dans le vestiaire allait permettre de déplacer des montagnes. La réaction des tessinois dans la demi-finale face au HC Bienne en est la preuve.

Les vétérans montrent la voie à suivre.

En perdant les services de joueurs tel que Damien Brunner, Alessandro Chiesa et Dario Bürgler avant les play-offs, peu de personnes voyaient le HC Lugano accéder à la finale de National League. Malgré ces absences de qualité, Greg Ireland a su tirer le meilleur de l’effectif mis à sa disposition et les nouveaux venus ont répondu présents.

DATA_ART_9752204_JPG.jpg(source : www.lacote.ch / Sébastien Reuille & Julien Vauclair)

Les vétérans du club que sont Julien Vauclair, Raffaele Sannitz et Sébastien Reuille ont montré le chemin à suivre aux jeunes de l’organisation et le résultat a été bien plus que positif. Cette finale au meilleur des sept matchs risque bien de se prolonger dans la durée tellement les chances des deux équipes de remporter la coupe sont égales. L’expérience sera un facteur décisif dans le résultat finale et le vestiaire tessinois pourra une fois de plus compter sur ses hommes remplis de maturité.

Un trio de choc.

Lors de la saison régulière, Gregory Hofmann, Maxim Lapierre et Jani Lajunen ont démontré toutes leurs qualités et leur entente sur la glace. Véritable fer de lance de l’attaque tessinoises durant les quarts et les demi-finales, ils auront encore une fois la possibilité de mener la vie dure à la défense zurichoise lors de l’ultime acte du championnat de National League.

gregory-hofmann.jpg(source : www.swisshabs.ch)

Gregory Hofmann fait preuve d’un incroyable réalisme devant le but adverse et enfile les buts comme des perles lors de cette saison 2017-2018. Meilleur buteur suisse en saison régulière avec 22 réalisations, le bernois d’origine n’a pas ralenti lors des séries éliminatoires (9 buts en 11 matchs) et sera un des éléments à surveiller comme le lait sur le feu pour les ZSC Lions.

Jani%20Lajunen.jpg(source : www.rsi.ch)

En faisant l’acquisition du joueur de centre Jani Lajunen, le directeur sportif Roland Habisreutinger a eu fin nez. Le finlandais nous a démontré qu’il pouvait être décisif dans toute les facettes du jeu et qu’il pouvait tenir tête aux meilleurs joueurs de National League. Jani Lajunen est dôté d’une grande expérience en séries éliminatoires puisque ce dernier a remporté trois titres dans deux championnats différents avant son arrivée en terre tessinoise. Productif à l’offensive et décisif dans les tâches plus défensive, l’international finlandais sera un des éléments clés dans la finale face aux ZSC Lions.

Le canadien Maxim Lapierre n’est plus à présenter. L’ancien des Canadiens de Montréal et des Canucks de Vancouver connait une de ses meilleures saisons en carrière. À son arrivée dans le championnat suisse de National League, le robuste québécois a fait beaucoup parler de lui, mais pas forcément de la meilleure des manières. Habitué au banc d’infamie lors de la finale perdue face au CP Berne 2015-2016, il avait plus pénalisé son équipe, mais il semblerait que sous les ordres de Greg Ireland Maxim Lapierre ait hérité d’un tout autre rôle.

Maxim%20Lapierre.jpg(source : www.rsi.ch)

En effet, top scorer de ces play-offs 2018, l’attaquant de 33 ans, est un véritable poison pour les équipes adverses. Décisif, provocateur, travailleur de l’ombre et exemplaire pour ses coéquipiers Maxim Lapierre, si il parvient à emmener ses coéquipiers jusqu’au titre, sera à coup sûr un favori au titre de MVP de ces play-offs. Ces dernières années, le HC Lugano manquait de caractère, actuellement il en a à redonner et le québécois est en grande partie responsable de la confiance qui règne actuellement dans le vestiaire luganais.

La bataille sera rude.

La confrontation entre le HC Lugano et les ZSC Lions s’annonce pimentée. En effet, les deux organisations ont déjà croisé le fer à plusieurs reprises lors de ces dernières années pour l’obtention du saint graal. Il sera très difficile de se faire une image quant au déroulement de cette finale tellement les deux équipes sont proches.

Les petits détails feront sûrement la différence, mais les hommes de Greg Ireland ont montré qu’ils étaient en forme lors de leurs dernières confrontations face au HC Bienne. Les situations spéciales seront, en n’en doute pas, encore une fois décisives dans le dénouement de cette finale. Avec un Elvis Merzlikins à son affaire et un travail d’équipe, le HC Lugano pourrait renouer avec le titre après douze ans d’attente.

Clin d’œil aux trois romands.

Julien Vauclair et Sébastien Reuille ont déjà connu la saveur du titre du côté de Lugano lors de l’épopée de 2005-2006. Les deux vétérans connaissent de bonnes séries éliminatoires et ont pour ambition le but ultime : le titre de champion suisse de National League. En effet, les deux compères ont connu des hauts et des bas dans leur carrière au sein du club tessinois et ils auront à cœur de goûter une fois de plus à la victoire. Le jurassien, âgé de 38 a rempilé pour une saison supplémentaire avec pour objectif de finir en beauté en remportant le titre et cet objectif lui tend les bras à l’aube de cette finale. En ce qui concerne Sébastien Reuille, en fin de contrat avec Lugano, il voudra prouver que malgré ses 36 ans, sa place est bien en National League. Son travail de sape en infériorité numérique et ses sacrifices durant ces play-offs en sont la preuve.

Bien sûr on n’oubliera pas Gregory Hofmann qui connait sa meilleure saison en carrière. Sa signature avec le club tessinois avait fait jaser dans les chaumières, mais il aura à cœur de remporter un deuxième titre avec sa nouvelle formation pour faire taire ses détracteurs. Le jeune homme si il continue sur sa lancée verra bon nombre de portes s’ouvrir pour son avenir; une place de choix en équipe nationale et pourquoi pas une offre de la part d’une des franchises de la meilleure ligue au monde.

Faites nous rêver Messieurs !!!

Laisser un commentaire