HC AJOIE : C’EST PARTI POUR UN TOUR !

Toujours et encore le HC La Chaux-de-fonds.

Après s’être rencontrés à dix reprises durant le calendrier de saison régulière le HC Ajoie retrouve à nouveau son voisin neuchâtelois pour ce premier tour des playoffs. Ce quart de finale aura une saveur de revanche pour les ajoulots puisqu’ils se sont inclinés sept fois face aux hommes de Serge Pelletier.

494552(source : www.rfj.ch)

La relégation de Red Ice Martigny pour causes économiques lors de la saison dernière a chamboulé le calendrier de Swiss League et on peut dire que les deux équipes ont appris à se connaître sur le bout des doigts tout au long de la saison régulière. Le HC Ajoie sort perdant de ces confrontations, mais il n’a pas enterré la hache de guerre et se prépare déjà à un rude combat face aux chaux-de-fionners.

La réaction des supporters.

En cette fin de saison, les hommes de Gary Sheehan n’avaient plus leur destin en mains et les deux défaites de fin de saison face au HCC ont eu les incidences que l’on connait. Le HC Ajoie perdait l’avantage de la glace pour son entrée en matière dans ces quarts de finale de playoffs et n’avait plus la vue d’ensemble sur son prochain adversaire.

La réaction de la plupart des partisans des jaunes et noirs n’était pas synonyme d’engouement. Tout d’abord, il semblerait qu’au vu du déroulement de la saison régulière, les chaux-de-fionners partent avec un certain avantage sur le club à la Vouivre. Le résultat des confrontations directes et l’avantage de la glace sont des facteurs susceptibles de pencher dans la balance lors du résultat final cette série.

222730(source : www.rfj.ch)

Ensuite comme le mentionnaient plusieurs adeptes, trop de derbys tue le derby et il semblerait que les ajoulots soient sur le point d’en faire une indigestion. On peut donc affirmer que l’adversaire souhaité pour commencer les choses sérieuses n’était en aucun cas le voisin neuchâtelois.

Le point sur la troupe de Gary Sheehan.

Aux dernières nouvelles l’entraîneur Gary Sheehan disposera d’un effectif en santé pour débuter cette série au meilleur des sept matchs. Malgré des blessures en fin de parcours, on pense notamment à l’indispensable Jordane Hauert et au talentueux Konstantin Schmidt, les gros canons du HCA semblent prêts pour croiser le fer avec leurs futurs adversaires.

6052(source : www.hc-ajoie.ch / crédit : Mauricette Schnider)

Après avoir gentiment remercier l’attaquant Auguste Impose, la direction technique du club s’est tournée vers le club des Ticino Rockets pour élargir son contingent par le biais des licences B. Le défenseur Zaccheo Dotti et les attaquants Samuele Guidotti et Roman Hrabec rejoindront Porrentruy pour participer aux séries éliminatoires sous le chandail ajoulot. A noté que le dernier nommé avait terminé top scorer de l’équipe tessinoise lors de l’exercice 2016-2017 et qu’il avait prouvé qu’en étant bien entouré il faisait parti des fines gâchettes de Swiss League.

Roman%20Hrabec.jpg(source : www.rsi.ch)

Sans tremblement de terre du côté des organisations du HC Bienne et du Genève-Servette HC, les jeunes Valentin Nussbaumer et Guillaume Maillard ne participeront pas aux playoffs de Swiss League sous les couleurs ajoulotes et seront à disposition de leur club respectif à la fin de la pause olympique.

Un adversaire coriace.

Le HC La Chaux-de-fonds a connu toute une fin de championnat régulier malgré un début d’exercice pour le moins compliqué. On peut dire que la nomination de Serge Pelletier à la tête de l’équipe a eu l’effet escompté et que les résultats sont là pour le prouver.

Avec Dominic Forget et Allan McPherson le HCC dispose de deux mercenaires capables d’être décisifs à n’importe quel moment d’un match. En plus de plusieurs joueurs d’expérience comme Loïk Brurkhalter ou Fabian Ganz, l’entraîneur Serge Pelletier dispose également de jeunes joueurs de talent et d’une profondeur de qualité dans son effectif.

62684-1_c.jpg(source : www.planetehockey.ch)

Classés parmi les favoris, les chaux-de-fionners ont tout de même une pression supplémentaire au vu des objectifs qu’ils se sont donnés en début de saison et malgré une longueur d’avance sur les ajoulots la partie est loin d’être gagnée. On le sait, les séries éliminatoires riment avec nouvelle saison et les détails feront toute la différence ses prochains jours.

La recette gagnante.

Le staff technique du HCA aura donc eu toute la saison régulière pour se préparer au mieux pour les playoffs et analyser les forces et les faiblesses de son prochain adversaire. Le hockey sur glace est un sport collectif avec un système de jeu à assimiler et avec des règles de bases à respecter. On pourrait parler longuement des tactiques à élaborer et à appliquer, mais lorsque vient le temps des séries éliminatoires se sont souvent les petits détails qui font la différence. Les ajoulots, j’en suis persuadé, connaissent leur travail et c’est pour cela que je ne vais pas m’attarder à parler tactique et plan de jeu mais plutôt sur de petits détails qui pourraient faire la différence dans ces quarts de finale.

9112175(source : www.rfj.ch)

Les expériences du passé.

Le HC Ajoie est abonné aux playoffs ces dernières années et il a conquis le titre de champion suisse de ligue nationale B lors de la saison 2015-2016 déjà sous les ordres de Gary Sheehan. La saison passée il a dû baisser les armes en demi-finales face au futur champion Langenthal. Les leçons acquises lors de ces deux dernières saisons font des ajoulots un adversaire redoutable et capable de brouiller les cartes lors des moments cruciaux des séries éliminatoires.

Ensemble vers le même objectif.

Le HC Ajoie peut se vanter cette saison d’avoir un effectif bien plus fourni pour débuter les playoffs, ce qui n’était pas forcément le cas lors des saisons précédentes. Le collectif respire la bonne humeur et bon nombre de leaders poussent l’équipe en avant. Cette saison, malgré des hauts et des bas le collectif jurassien a toujours su relever la tête et prendre ses responsabilités. En tirant à la même corde et en se sacrifiant pour l’équipe les ajoulots nous ont prouvé qu’ils pouvaient déplacer des montagnes, le parcours en coupe de Suisse le démontre.

La discipline sera de rigueur.

À ce stade de la saison, chaque erreur risque bien de coûter cher. On connait l’importance de l’avantage numérique lors des séries éliminatoires. Le HC Ajoie devra se remettre en question sur cette facette du jeu et tout faire pour minimiser les présences sur le banc d’infamie. En assurant un bon jeu de transition et en dominant la zone neutre les jaunes et noirs diminueront à coup sûr les risques de pénalités.

Un message clair à l’adversaire.

N’ayant pas l’avantage de la glace, le HC Ajoie se devra de faire le break au moins une fois aux Mélèzes et cela on espère le plus rapidement possible. Il faudra tout mettre en œuvre pour faire douter l’adversaire, lui mettre la pression et le sortir de sa zone de confort. Les ajoulots disposent de plusieurs éléments capables de faire la différence que cela soit sur le plan physique ou sur la vitesse d’exécution et ils devront les utiliser à bon escient.

Un petit grain de folie.

On sait tous que le hockey sur glace est un sport d’émotions, que cela soit sur la glace et dans les gradins. En apportant cette touche de folie, on sait que l’équipe de Gary Sheehan est capable d’enflammer ses supporters et ainsi mettre une pression redoutable sur l’adversaire. Le Voyboeuf plein à craquer et derrière son équipe s’est du bien connu ces dernières années en playoffs. Avec une ambiance du tonnerre, le public joue son rôle de sixième homme à merveille, mais c’est aux joueurs de faire monter cette adrénaline dans le corps des jurassiens. Combien de fois par ces revirements de situation, sur un exploit personnel ou tout simplement sur un fait de jeu l’ambiance de la patinoire de Porrentruy à tétaniser l’adversaire.

424208(source : www.hc-ajoie.ch)

Alors messieurs, coachs et joueurs la glace est à vous, faites-nous encore rêver et nous vous le rendrons de la meilleure manière en étant derrière vous !

Laisser un commentaire