GAETAN HAAS ET VINCENT PRAPLAN : OBJECTIF NHL

Deux romands dans la ligne de mire.

En cette fin de saison régulière, deux romands font les beaux jours de leurs clubs respectifs. En effet, Gaëtan Haas, jurassien d’origine, est en train de vivre sa meilleure saison avec le CP Berne, tandis que de son côté Vincent Praplan est littéralement en feu malgré les difficultés sportives de Kloten.

sans-titre(source : www.gettyimages.fr)

Les deux attaquants se retrouvent ainsi au sommet de pointeurs de la National League et ont amplement mérité leur sélection en équipe nationale pour les jeux olympiques de PyeongChang. Depuis déjà quelques semaines, le nom des deux romands est déjà ressorti à plusieurs reprises outre-Atlantique et à coup sûr bon nombre d’équipes de la ligue nationale de hockey auront le visage tourné envers nos athlètes leur du prochain tournoi olympique.

Gaetan Haas.

Originaire de Bonfol dans le Jura, Gaëtan Haas a effectué toutes ses classes juniors au sein du HC Bienne. C’est durant la saison 2009-2010 que le joueur de centre donne ses premiers coups de patins dans l’élite du hockey suisse. Dominateur dans les rangs juniors et en équipe nationale de moins de 20 ans, le jurassien commence son apprentissage sous les ordres de Kent Ruhnke et côtoie des joueurs tel que Sébastien Bordeleau ou Thomas Nüssli.

8913890524432637.jpg(source : www.swisshabs.ch)

 Lors de la saison 2011-2012, l’attaquant monte en puissance et sa production offensive s’améliore nettement et il obtient ainsi toute la confiance de la part du coach Kevin Schläpfer.  La saison suivante, lors du lock-out de LNH, il a la chance de pouvoir côtoyer Patrick Kane et Tyler Seguin véritable joueurs étoiles du circuit Bettman. À coup sûr de quoi donner des idées et de se donner de nouveaux objectifs pour la suite de sa carrière.

Repéré par le CP Berne après deux grosses saisons dans le Seeland, Gaëtan Haas affole actuellement les compteurs de National League avec l’ours bernois. En effet, après 44 matchs, l’attaquant a déjà trouvé la cible à 15 reprises et obtenu 25 mentions d’aide ce qui fait de lui le meilleur pointeur suisse de National League devant Luca Fazzini et Vincent Praplan. Pas étonnant que son nom apparaisse dans les médias et les réseaux sociaux outre-Atlantique. Selon certaines rumeurs des franchises en difficulté comme les Canadiens de Montréal seront attentives à ses performances lors des prochains jeux olympiques et pourraient lui offrir une possibilité de s’exprimer dans la meilleure ligue du monde.

Vincent Praplan.

La saison passée, Vincent Praplan a déjà pu goûter d’une certaine manière à la LNH. En effet, invité par les Blackhawks de Chicago pour participer au camp d’entraînement des recrues, ce dernier a tapé dans l’œil de pas mal de recruteurs lors de son court passage outre-Atlantique. Repéré pour ses bonnes prestations lors des championnats du monde de Paris le valaisan d’origine connait encore une fois toute une saison du côté de Kloten.

Désirant respecté son contrat en cours avec le club zurichois, Vincent Praplan ne cache pas son envie d’évoluer dans la ligue nationale de hockey. Libre comme l’air à la fin de la présente saison il risque bien de tenter sa chance de se faire une place dans un effectif d’une franchise LNH. Tout comme Gaetan Haas, ses prestations lors des JO de PyeongChang seront décisives dans l’objectif dans éventuel contrat. Le valaisan est bourré de talent et son magnifique but face au Genève-Servette en est la plus belle preuve.

La marque de qualité suisse.

Cela fait maintenant quelques années que le hockey sur glace suisse est de plus en plus présent et représenté dans la ligue nationale de hockey. Roman Josi, Nino Nieddereiter et Nico Hischier en sont les pionniers actuels.

La marque de fabrique suisse semble plaire de plus en plus aux directeurs généraux américains. La maturité et le professionnalisme des joueurs sont vantés et la capacité des jeunes suisses à s’adapter au style nord-américain n’est pas à remettre en question.

9009400.jpg(source : www.rts.ch)

Nos deux romands ont un talent offensif qui n’est plus à remettre en question, mais leur atout principal est la capacité qu’ils ont à jouer un hockey responsable en phase défensive, ce qui est très recherché dans la ligue nationale de hockey. En s’adaptant rapidement au style de jeu nord-américain et en améliorant encore certaines facettes de leur jeu les deux compères de l’équipe nationale pourraient déjà faire le grand saut dès la saison prochaine et ainsi réaliser un rêve d’enfant.

Laisser un commentaire