DIMANCHE NOIR POUR LE HOCKEY SUISSE

Scène de guérilla à la Valascia.

Dimanche après-midi 14.01.2018, le HC Ambri-Piotta accueille le Lausanne HC pour le compte de la 39ème journée de National League. Ce qui aurait dû être un après-midi de hockey sur glace pour les nombreuses familles et leurs enfants s’étant déplacés pour l’occasion s’est transformé en bataille rangée à l’intérieur de la patinoire de la Valascia.

En effet, plusieurs ultras lausannois s’étant déplacés en Léventine en avaient décidé autrement et ont mis à feu et à flammes la vétuste patinoire des biancoblù. Considéré comme match à risque par la ligue suisse de hockey, la présence policière et la sécurité mise en place n’ont pas permis d’éviter ces événements inacceptables dans le sport.

Fumigènes et spray au poivre à l’intérieur de la patinoire.

Sur le coup des 15h40 des individus ont allumé des engins pyrotechniques dans le secteur réservé aux supporters du LHC. Un fumigène a été lancé en direction d’une tribune où se trouvaient famille et enfants heureusement sans graves conséquences. Malgré les appels au calme du speaker de la patinoire il semblerait que ces soi-disant supporters lausannois n’avaient pas décidé d’en rester là.

photo1(source : gazzetta dell ambri)

Vers la fin du deuxième tiers un individu a pulvérisé du spray au poivre dans l’enceinte de la Valascia, ce qui a incommodés bon nombre de personnes et le troisième tiers n’a pu reprendre qu’avec dix minutes de retard. Malgré la réaction de la sécurité et les mises en garde cette soirée sportive allait malheureusement très mal finir.

Affrontements à l’intérieur et à l’extérieur en fin de match.

Afin d’assurer la sécurité des supporters léventins et d’éviter tout débordement, le service de sécurité local décidait de bloquer les supporters lausannois dans leur secteur et ainsi donner la possibilité aux supporteurs locaux de quitter les lieux sans encombres.

photo2.jpg(source : www.facebook.com)

Après un nouveau show pyrotechnique en fin de match, les ultras vaudois ont fait sauter les verrous des barrières séparant les deux secteurs et ont tenté d’en découdre avec leurs homologues. Différents objets comme des chaises, des supports métalliques et bien d’autres ont été lancés malgré la présence d’enfants et de personnes n’étant en aucun impliqué dans ce chaos. Un véritable scandale pour le hockey sur glace suisse.

photo3.jpg(source : www.facebook.com)

Selon certains témoignages des enfants ont perdu contact avec leurs parents au fil de ces fâcheux événements et étaient littéralement sous le choc. Afin de faire revenir l’ordre la police anti-émeutes tessinoise a dû intervenir à l’intérieur et l’extérieur de la patinoire en ayant recours aux balles en caoutchouc. Dans un communiqué, cette dernière informe qu’aucune arrestation n’a eu lieu.

Quelles seront les sanctions ?

Il est bien clair qu’après ces fâcheux événements, plusieurs supporters présents, on pense surtout aux familles et à leurs enfants, réfléchiront à plus de deux fois avant de retourner voir un match de hockey sur glace. On voyant les images, on peut comprendre la peur que certaines personnes ont pu ressentir et il est maintenant temps que les responsables de tels actes passent à la caisse.

Oui, le monde « ultras » est bien présent dans le hockey sur glace suisse, mais les événements de hier n’ont rien à voir avec cette mentalité. De tels actes sont tout simplement l’œuvre de vandales sans aucun respect que cela soit pour l’adversaire ou leur propre club. On appelle ça du hooliganisme !

On attend impatiemment de voir quelles seront les sanctions prises à l’encontre du club vaudois qui, malheureusement pour lui, devra payer les pots cassés pour le comportement de certains de ses supporters. La ligue suisse de hockey sur glace risque d’avoir la main lourde puisque de tels événements avaient déjà eu lieu à la patinoire de Vernets en début de saison.

Un commentaire Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire