ANTOINE ROUSSEL S’EST FAIT SA PLACE DANS LA NHL

le

Un cht’i dans la NHL.

Origine de Roubaix dans le nord de la France, l’attaquant des Stars de Dallas est un des rares français à avoir fait ses preuves dans la ligue nationale de hockey. En suivant l’exemple des grands pionniers que sont Philippe Bozon et Cristobal Huet, le français a dû batailler ferme pour se faire un nom et une place dans la franchise texane.

Antoine-Roussel-Dallas-Stars.jpg(source : www.lasueur.com)

En 2006 Antoine Roussel traverse l’Atlantique pour le rejoindre les Chicoutimi Saguenéens dans la QMJHL et ainsi tenter une nouvelle aventure au pays de la rondelle. Après quatre saisons dans les rangs juniors, le français se verra offrir la possibilité d’évoluer dans la ligue américaine de hockey avec les Bruins de Providence. Jamais drafté, cela n’empêchera pas le robuste français de passer avec succès les différentes étapes pour évoluer au sein de la meilleure ligue du monde.

Début remarqué.

À l’aube de la saison 2012-2013, Antoine Roussel s’engage avec la franchise des Stars de Dallas où il évoluera en début de saison avec le club école dans LAH. L’attaquant de 28 ans, connu pour son jeu physique et son engagement, obtiendra la chance d’intégrer l’effectif NHL de l’organisation lors de cette saison de « lock-out ». Son entraîneur de l’époque, Glen Gulutzan apprécie fortement le jeu du français et ses capacités à déstabiliser ses adversaires.

Dès ces débuts dans la ligue nationale de hockey, Antoine Roussel n’a pas froid aux yeux et n’hésite pas à laisser tomber les gants face à des adversaires bien coriaces. Son premier combat dans la grande ligue, face au vétéran Jarome Iginla, restera à coup sûr un grand souvenir pour le français.

cut.jpg(source : www.nhl.com)

Apprécié de ses coéquipiers et de ses entraîneurs pour son intensivité sur la glace et son goût pour le sacrifice, Roussel est devenu un pion indispensable pour l’organisation des Stars de Dallas. Parfois à la limite du tolérable et habitué au banc d’infamie, cela n’empêche pas ce gaillard du nord de la France d’être également productif offensivement.

Agitateur, mais joueur de hockey avant tout.

Antoine est apprécié du côté de Dallas, mais c’est bien tout le contraire en ce qui concerne ses adversaires. Considéré comme une petite peste, le français a dû répondre bien plus d’une fois de ses actes sur la patinoire, mais cela ne l’a jamais intimidé pour autant. Bagarreur, fonceur et toujours à mille à l’heure, il a su améliorer son jeu offensif et défensif pour s’assurer une place de titulaire dans son équipe.

Le français est d’ailleurs l’unique de son pays à pouvoir se vanter d’avoir réalisé un « hat-trick » dans la plus grande ligue du monde. Antoine Roussel est le parfait exemple pour les jeunes joueurs français désirant évoluer dans la NHL. Par son travail, son engagement et ses sacrifices, il a su s’imposer dans cette ligue et le français s’est également fait un nom outre-Atlantique. À la fin de la présente saison, le cht’i sera libre comme l’air et pourrait éventuellement tester le marché des joueurs autonomes où pas mal d’organisation démontreront de l’intérêt à son égard .

De l’intérêt du côté de Montréal.

On le sait, Marc Bergevin est un directeur général qui aime le mot sacrifice et il serait étonnant que la tête pensante des Canadiens de Montréal ne se renseigne pas sur les intentions d’Antoine Roussel à la fin de la présente saison.

Il est bien clair que pour un citoyen de nationalité française rejoindre l’organisation du tricolore serait tout un aboutissement. Antoine Roussel aura les cartes en mains à la fin du présent exercice pour prolonger son contrat avec les Stars ou tenter sa chance dans une autre organisation de la NHL. Un joueur avec un tel caractère ferait un bien fou aux partisans du CH, qui adorent ce genre de joueurs. En plus, il rejoindrait un certain Andrew Shaw véritable rival du français.

 

Laisser un commentaire