PORTRAIT D’UN COACH : GARY SHEEHAN

L’homme de l’ombre.

Entraîneur chef, voilà un métier à responsabilité pas toujours reconnu à sa juste valeur. Parfois ignoré ou détesté il se retrouve souvent dans l’ombre, mais rarement dans la lumière. Durant sa carrière il est souvent remercié, quelques fois au sens propre, plus fréquemment au sens figuré lorsqu’il faut créer un déclic.

Gary Sheehan, l’actuel coach du HC Ajoie en Swiss League connait tout cela et à coup sûr, il pourrait bien nous en apprendre. Après seize années passées sur les patinoires suisses comme entraîneur, le québécois de 53 ans est en train de vivre ses meilleures années d’entraîneur en terre jurassienne.

Une passion qui rime avec la Suisse.

Amoureux de la rondelle, comme tout québécois qui se respecte, Gary Sheehan exerce la fonction d’entraîneur comme bénévole au pays du sirop d’érable pendant près de dix ans. Motivé à s’investir sérieusement dans la formation des jeunes joueurs, il rêve d’en faire son métier et décide de tenter sa chance en Suisse où le marché du hockey sur glace est en pleine révolution.

En 1991, alors âgé de 27 ans, il traverse l’Atlantique pour rejoindre les rangs du mouvement junior du HC Fribourg-Gottéron. Après une période d’essai de six mois, le québécois est embauché comme entraîneur du mouvement junior et passera quatre années au sein du club fribourgeois. Ses bonnes prestations et son travail acharné lui permettront ainsi de goûter au hockey semi-professionnel.

64713-1_c(source : www.planetehockey.ch)

En effet à l’aube de la saison 1995-1996 il rejoint Genève-Servette dans le championnat de ligue nationale B où il s’occupe du mouvement junior et officie comme assistant de François Huppé dans la première équipe. À l’aube de la saison 97-98, son homologue est remercié par le club et Gary Sheehan se voit offrir l’opportunité de reprendre les rênes de l’équipe et connaitra malheureusement sa première déconvenue puisqu’il sera remplacé par Jean Perron en cours de saison.

Pas du style à abandonner, le coach québécois continue son tour de Romandie et rejoint l’organisation du Lausanne hockey club. Impliqué dans le mouvement junior, il officie également comme entraîneur de l’équipe de Star Lausanne en première ligue. Après six ans de loyaux services au bord du Léman, il remplace Ricardo Fuhrer à la tête du Lausanne HC en LNA et sauve in extrémis le club de la relégation lors de la saison 2003-2004. La saison suivante restera, à coup sûr une grande déception dans la carrière du québécois puisque le LHC se verra reléguer en ligue nationale B après une saison catastrophique.

data_art_6611028(source : www.arcinfo.ch)

En janvier 2006, Gary Sheehan rejoint le HC La Chaux-de-fonds en tant qu’assistant de Paul-André Cadieux et reprend les commandes de la première équipe dès la saison 2006-2007. Grand pionner de la reconstruction du club de la cité horlogère, il mène l’équipe vers les sommets de la ligue nationale B et participe à deux finales de play-offs (2008 et 2009). Le québécois commence à se faire un nom dans le monde du hockey suisse et certains clubs de ligue nationale A lui font les yeux doux. Se considérant comme un « clubiste », il ne fait pas faut bon aux dirigeants chaux-de-fonniers et signe une prolongation de contrat jusqu’en 2015. En mars 2013, après avoir passé sept années à la barre du HCC, Gary Sheehan est remercié à la surprise générale et remplacé par Kevin Primeau. Un épisode qui marquera à jamais le coach québécois, mais qui ne l’empêchera pas de rebondir.

Bienvenue en terre ajoulote.

Toujours aussi passionné par le hockey sur glace et son métier d’entraîneur, Gary Sheehan ne baisse pas les bras pour autant. Ce dernier trouve de l’embauche comme entraîneur assistant avec le CP Berne et rejoint ainsi Guy Boucher derrière le banc du club bernois. Le fait d’avoir pu travailler dans une telle organisation et avec l’actuel entraîneur des Ottawa Senators lui aura permis de s’améliorer et de repartir avec un bagage bourré de nouvelles expériences.

131497

À l’aube de la saison 2014-2015, l’entraîneur québécois est contacté par le HC Ajoie pour éventuellement reprendre en main un club aux prises avec des difficultés sportives. Le président Patrick Hauert lui fait part des ambitions et des projets du club et il ne faut pas longtemps pour que les deux parties s’entendent.

À sa première année, après une saison en dents de scie, son équipe est éliminée en quart de finale face à Red Ice Martigny et le coach et la direction technique du club agissent en conséquence à la fin de la saison. Gary Sheehan et Vincent Léchenne se lancent à la recherche de deux nouveaux mercenaires et frappent l’un des plus grand coup de l’histoire du club en mettant sous contrat Philip-Michaël Devos et Jonathan Hazen.

À sa deuxième saison à la barre du navire ajoulot, son équipe va de succès en succès et rejoint les séries éliminatoires. C’est alors un véritable conte de fées qui s’écrit. En effet les jurassiens emmenés par le trio Barras-Devos-Hazen accèdent à la finale des play-offs de ligue nationale B et remporte cette dernière face à Rapperswil. Gary Sheehan fait partie des grands architectes de ce titre de champion suisse de la saison 2015-2016 et on ne le répète pas assez. Le québécois, mis à part ses subtiles plans de jeu a su trouver les mots pour créer une chimie et un esprit d’équipe sans faille pour amener le HC Ajoie au sommet de l’actuel Swiss League. Cela restera à jamais graver dans sa mémoire.

asset-version-a86a78735c-DATA_ART_10457914_JPG(source : www.arcinfo.ch)

Pas du style à s’endormir sur ses lauriers, l’entraîneur québécois continue de travailler fort pour améliorer son équipe pour la saison suivante. Malgré cela, suite à l’élan du titre, l’offre du marché des joueurs autonomes étant à son plus faible, le staff technique du HC Ajoie peinait à garnir son effectif pour assurer une certaine profondeur. Malgré cela, le HC Ajoie confirmait lors de la saison régulière et menait la vie dure au futur champion Langenthal en demi-finales des play-offs. En manque d’énérgie, les ajoulots pouvaient cependant sortir la tête haute de cet affrontement. À noter que Gary Sheehan avait presque réussi à déstabiliser toute l’organisation bernoise en lâchant une bombe suite à l’acte un en affirmant que le jeune Arnaud Montandon avait paraphé un contrat avec le HCA pour la saison suivante. Sacré Gary, mais après tout en play-offs tous les coups sont permis !

Toujours plus ambitieux.

Le HC Ajoie 2017-2018 a fier allure et on le doit au travail acharné de Gary Sheehan et Vincent Léchenne. Après le titre de champion suisse et tous les projets en cours comme la nouvelle patinoire de Porrentruy, le HCA est devenu une destination de plus en plus attractive pour les joueurs de nos championnats. Le club est sportivement compétitif, les ambitions sont grandes et les projets sur la bonne voie. Une recette gagnante pour le club ajoulot. Par le passé, Gary Sheehan avait remis le HC La Chaux-de-fonds sur les bons rails et actuellement il est en train de continuer d’écrire l’histoire du HC Ajoie.

topelement(source : www.tdg.ch)

Après un début de saison plus ou moins difficile, la nouvelle recette du coach semble porter ses fruits. Avec une magnifique remontée au classement général, les ajoulots prouvent qu’il seront à nouveau un redoutable adversaire durant les séries éliminatoires et qu’il ne faudra pas les prendre à la légère.

Et que dire des résultats de la bande à Sheehan en coupe de Suisse. Le couteau entre les dents et remontés à bloc, les ajoulots ont à nouveau écrit une page de l’histoire du club en accédant aux demi-finales de cette compétition en sortant pas moins de trois équipes de National league.

Oui, mesdames et messieurs ceci est bien historique. En éliminant le Lausanne HC, les ZSC Lions et les Langnau Tigers, le HC Ajoie se fait un nom dans l’élite du hockey sur glace suisse. Après trois victoires et les demi-finales à vue d’œil, les ajoulots auront à cœur de faire en sorte que le rêve devienne réalité en accédant à la finale de la coupe Suisse.

Travailleur de l’ombre, mais toujours accessible, les compétences d’entraîneur de Gary Sheehan ne sont plus à remettre en question et il fait bien parti de l’élite du hockey suisse. Le HC Ajoie est en train de vivre les meilleures années de son histoire et il semble qu’il reste encore beaucoup de pages à écrire dans l’histoire de ce club. Tout cela n’aurait pas été possible sans que ce papa de deux filles ne s’investissent sans sacrifices pour un club et toute une région.

Monsieur Sheehan, au nom de toute une région, un grand merci pour tout ce que vous nous apportez !

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Masson Jacques-A dit :

    Très bien fait ! Mais vous avez oublié une grande partie de sa vie sportive . Oui en effet vous n avez pas cité la création de son école de hockey  » La poursuite de l excellence  » qui à vu en juillet dernier sa 17 ème édition . 17 ans que Gary organise ce camp de deux semaines avec des jeunes gars et sa troupe d entraineurs à la patinoire du Sentier à la Vallee de Joux . Mis à part aussi ‘ la cravatte bleue  » mais sa sa reste entre moi et lui , tres article et merci pour lui !
    Un ami de longue date Jacques Masson

  2. Masson Jacques-A dit :

    Très bien fait ! Mais vous avez oublié une grande partie de sa vie sportive . Oui en effet vous n avez pas cité la création de son école de hockey  » La poursuite de l excellence  » qui à vu en juillet dernier sa 17 ème édition . 17 ans que Gary organise ce camp de deux semaines avec des jeunes gars et sa troupe d entraineurs à la patinoire du Sentier à la Vallee de Joux . Mis à part aussi ‘ la cravatte bleue  » mais sa sa reste entre moi et lui , tres bel article et merci pour lui !
    Un ami de longue date Jacques Masson

  3. Pierre Savard dit :

    Félicitations pour tout ce que tu as accompli Gary! Sincèrement. De la part de ton ancien coach pee-wee, Pierre Savard.

Laisser un commentaire