CRISTOBAL HUET, UN VÉRITABLE CONTE DE FÉES

Une carrière remplie de succès.

Le gardien de but Cristobal Huet aura connu toute une carrière professionnelle comme peu de joueurs de hockey sur glace peuvent s’en vanter. Le français, formé à Grenoble, relèvera tous les défis tout au long de ses vingt-quatre années professionnels et remportera bon nombres de trophées et de récompenses personnelles partout où il passera.

hockey-sur-glace-cristobal-huet-arretera-sa-carriere-apres-le-mondial(source : www.rds.ca)

Gardien synonyme de succès, le natif de Saint-Martin-d’Hères rejoint le championnat suisse de ligue nationale A et le HC Lugano en 1998 après trois années de domination dans le championnat français avec le club de Grenoble et la conquête du titre de champion de France lors la saison 1997-1998.

Arrivée remarquée dans le championnat suisse.

Arrivé du côté de Lugano à l’aube de la saison 1998-1999, il est de suite mis en concurrence avec l’emblématique Lars Weibel. Au fil de la saison régulière, grâce à des performances dignes des meilleurs il gagne sa place de titulaire et emmène le HC Lugano jusqu’en finale des play-offs face à l’ennemi juré Ambri-Piotta.

Une finale mémorable pour les bianconeri qui grâce aux prestations de son cerbère remportent le titre de champion suisse de ligue nationale A. La même année, repéré par ses prouesses, le français est repêché en septième ronde par les Kings de Los Angeles et peut commencer à rêver à la NHL.

Après trois autres saisons au Tessin, où il est considéré comme le meilleur gardien du championnat, Cristobal Huet traverse l’Atlantique pour relever de nouveaux défis dans le circuit Bettman.

Une opportunité en NHL.

Dès son arrivée en 2002, le gardien français se voit donc offrir l’opportunité par les Kings de Los Angeles de faire ses preuves en NHL. Envoyé en ligue américaine suite au camp d’entraînement, Cristobal Huet, grâce à sa persévérance, obtient un rappel de la franchise californienne et participe à pas moins de douze matchs de saison régulière avec la grande équipe. Encore une fois ses performances et sa constance font qu’il s’impose devant le filet dès la saison suivante.

2816558(source : www.gettyimages.com)

Son élan est coupé à l’aube de la saison 2004-2005 puisque la ligue nationale de hockey connait un conflit de travail qui voit la saison être annulée. Le français rejoint donc pour une pige la DEL et l’équipe d’Alder Mannheim.

Un français à Montréal.

En 2005, Cristobal Huet rejoint le légendaire club des Canadiens de Montréal, où malgré la pression énorme du marché montréalais il ne tarde pas à prouver à tous les partisans du tricolore que sa place est bien devant le filet. En concurrence avec l’enfant du pays José Théodore et le suisse David Aebischer, le français vole la vedette et s’impose finalement comme titulaire.

Huet(source : www.fanadiens.com)

Les deux prochaines saisons du gardien français sont beaucoup plus difficiles puisque les Canadiens de Montréal ne participent pas aux séries éliminatoires et que la crise s’installe gentiment. En concurrence avec David Aebischer et Jaroslav Halak à sa deuxième saison, Cristobal Huet se verra échanger aux Washington Capitals à sa dernière année de contrat. Le désormais célèbre Carey Price étant tout simplement considéré comme l’avenir du club au poste de gardien de but. Les gens de Montréal ont d’ailleurs encore actuellement beaucoup d’admiration pour le français qui n’a jamais rien lâché lors de son passage du côté de la Sainte Flanelle.

Une coupe Stanley à la clé.

En signant aux Blackhawks de Chicago pour trois saisons, Cristobal Huet allait devoir encore se battre pour garder son poste de titulaire avec ses concurrents directs. La franchise emmenée par le duo Patrick Kane et Jonathan Toews étant un des favoris aux grands honneurs, la pression devenait de plus en plus grande au fil des saisons. En 2009-2010, le français partage le filet avec le finlandais Anti Niemi durant la saison régulière et n’effectue qu’une apparition dans les séries éliminatoires voyant l’équipe gagner la coupe Stanley. Cela n’enlève en rien le mérite de Huet dans cette conquête du fameux trophée.

Cristo_SC_small(source : www.rds.ca)

Avec l’arrivée du talentueux gardien Corey Crawford et le casse-tête de la masse salariale la franchise de l’Illinois décide, avec surprise, de racheter la dernière année de contrat du français. Ce dernier se retrouvait donc agent libre et un retour en Suisse devenait de plus en plus probable.

Retour en Suisse.

En 2010, le futur franco-suisse ( il obtiendra son passeport à croix blanche en octobre de cette même année) signe un contrat de deux saisons avec le HC Fribourg-Gottéron. Les fribourgeois plein d’ambitions avaient à cœur de mettre un tel élément sous contrat pour aller le plus loin possible dans les séries éliminatoires et pourquoi pas remporter le titre de champion suisse de LNA. Après deux saisons du côté de St-Léonard sans avoir atteint les objectifs, les dirigeants fribourgeois décident de ne pas renouveler leur confiance au gardien français et ce dernier se voit ainsi montrer la porte.

Sans contrat pour la saison suivante, le Lausanne HC présente son concept de promotion en ligue nationale A à Cristobal Huet et arrive à persuader le français de signer un contrat pour évoluer dans le championnat de ligue nationale B. Un nouveau défi pour l’homme qui a quasiment tout gagné dans sa carrière. Sans plus attendre, ce dernier emmène les lausannois en finale de promotion relégation et ces derniers accèdent à l’élite du hockey suisse.

Après cinq saisons passées sous les couleurs lausannoises et âgé de 42 ans, le français arrive gentiment en fin de carrière. Malgré son âge, le français reste un modèle pour ses coéquipiers pour sa constance, sa motivation et son engagement envers l’équipe. Cristobal Huet se sera imposé partout où il est passé, en accumulant les prestations héroïques et en remportant bon nombres de titres. Sa persévérance et son leadership ne seront jamais à remettre en question, les derniers championnats du monde de Paris en reste encore la preuve. Sans doute futur retraité, il est fort probable que le français entame une carrière d’entraîneur et que son futur rime donc toujours avec hockey sur glace. Grand pionner du hockey sur glace français, « Cristo » restera sans aucun doute dans les mémoires de ses entraîneurs, coéquipiers et partisans.

Chapeau l’artiste !
Rejoignez la communauté Facebook :

https://m.facebook.com/lesincontournablesduhockey/

Laisser un commentaire