L’OCCASION DE SE REMETTRE SUR LES BONS RAILS

Des victoires importantes face aux Jets et aux Blackhawks.

Lors de ses deux dernières rencontres, la bande à Claude Julien a récolté quatre points d’une grande importance à l’extérieur face aux Jets de Winnipeg et aux Blackhawks de Chicago . En effet, après un début de saison régulière que l’on peut juger catastrophique les Canadiens de Montréal ont su relever la tête et se relancer dans la course aux séries éliminatoires que bon nombre d’amateurs considéraient comme remise en question.

image.jpg(source : www.rds.ca)

Face à l’équipe de Paul Maurice samedi passé, les HABS ont su réagir malgré le fait qu’ils tiraient de l’arrière de deux réussites en troisième période. Tomas Plekanec et Jeff Petry, pourtant en difficulté en ce début de saison remettaient les pendules à l’heure avant que le capitaine Max Pacioretty ne tranche les débats en prolongation suite à une subtile passe d’Alex Galchenyuk en avantage numérique. Tout un revirement de situation dans cette soirée qui a vu le CH marquer trois fois en avantage numérique pour une victoire de 5-4 en Prolongation.

Dimanche passé, les débats s’annonçaient plus que difficile face à la bête noire que sont les Blackhawks de Chicago. Fatigués, les joueurs de Claude Julien ont tenu le fort surtout grâce à un Charlie Lindgren en pleine possession de ses moyens. Victoire historique et importante à l’Union Center de Chicago. Cela faisait prêt de dix ans que la Sainte-Flanelle ne s’était pas imposée chez les Blackhawks et tout cela avec le premier blanchissage en NHL du jeune gardien venu de Laval afin de palier à l’absence de Carey Price. Ce résultat de 2-0 est-il e de bonne augure pour la suite de la saison régulière du CH ?

Claude Julien trouve la bonne recette.

Le début de saison des Canadiens de Montréal est dans tous les cas à oublier et l’entraîneur en chef et son staff technique doivent retenir le positif de ces deux derniers matchs à l’extérieur. Pas besoin de revenir sur le départ en retraite de Mark Streit, le manque d’implication d’Ales Hemsky ou encore le mauvais début de saison de Carey Price. Comme il l’a mentionné Marc Bergevin lors de son dernier point de presse la solution se devait de venir du vestiaire.

cut3(source : www.nhl.com)

Claude Julien a donc du modifié son plan A et a tenté de jumeler Alex Galcenyuk avec le québécois Jonathan Drouin. Tout le monde aura pu remarquer que l’américain semblait bien plus impliqué dans le jeu que lorsque qu’il évolue sur le quatrième trio. En plus de ça, Max Pacioretty semble avoir retrouvé ses repères en compagnie de Philipp Danault et Andrew Shaw. Quant à Brendan Gallagher, il joue actuellement le rôle Parfait de bougie d’allumage pour ses coéquipiers.

Le fait que la production offensive soit actuellement constante et que Al Montoya et Charlie Lindgren ont rassuré la défensive font que toute l’équipe joue actuellement à son mieux. En espérant bien sûr que l’équipe ne replonge pas dans sa léthargie offensive et continue sur sa lancée.

Alex Galchenyuk obtient sa chance.

Comme déjà mentionné ci-dessus, l’ancien troisième choix au total du repêchage 2012 se retrouve actuellement sur le premier trio avec Jonathan Drouin et Artturi Lehkonen et il semblerait qu’une chimie commence à se créer entre ces trois jeunes joueurs prometteurs.

cut1(source : www.nhl.com)

Malgré toutes les rumeurs le concernant, le kid ne veut rien lâcher et il semble vouloir démontrer à la direction de la franchise que sa place est bien sur une première ou deuxième triplette. L’américain de seulement 23 ans est bourré de talent, mais son jeu dans les deux sens de la patinoire lui fait parfois défaut, mais soyons honnêtes, je ne pense pas que Trevor Timmins l’ait repêché pour ses talents défensifs, mais plutôt pour l’impact qu’il peut créer à l’offensive. Si il continue à travailler de cette manière, Alex Galchenyuk sera en mesure de se relancer en ce début de saison et ainsi faire taire ses détracteurs.

Carey Price s’en remettra.

La franchise du propriétaire Geoff Molson a démontré au grand public que les Canadiens de Montréal misaient à long terme sur leur gardien et qu’ils allaient bâtir l’équipe autour de lui en lui octroyant un juteux contrat de 84 millions pour les prochaines huit années.

cut(source : www.nhl.com)

Ces dernières années le cerbère canadien avait démontré tout son talent et son efficacité devant son filet en volant plus d’un match lorsque l’équipe se retrouvait dans ses petits patins. Décevant lors des dernières séries éliminatoires face aux Rangers de New-York, Price connait un début de saison bien difficile. Mis sous pression avec le manque de production offensive et le manque de chimie en défense de ses coéquipiers dès le début du calendrier régulier, ce dernier n’a pas réussi à tenir le fort. Actuellement sur la touche pour une blessure bénigne, Al Montoya et Charlie Lindgren font le travail, mais cela ne devrait en aucun cas avoir de conséquences sur le retour en forme du vainqueur du trophée Vézina.

Quant à impliquer Carey Price dans une future transaction, plutôt rêver. Avec du repos, une remise en forme et la reprise de ses repères, le numéro 31 reprendra sa place devant le filet avec les résultats que l’on est en mesure d’attendre.

Six prochains matchs décisifs au Centre Bell.

Dès ce soir, les Canadiens de Montréal entameront six matchs décisifs dans l’antre du Centre Bell dans le but de mener à bien leur remontée au classement dans la course aux séries éliminatoires. En affrontant six adversaires plus qu’accessible dont trois adversaires directs dans l’association de l’est, le CH se devra de batailler ferme afin de d’emmagasiner un maximum de points.

Capture1

Capture2(source : www.capfriendly.com)

L’avantage de rester pour les deux prochaines semaines du côté de Montréal n’est pas a négligé pour l’entraîneur chef Claude Julien et son staff technique. Ces derniers pourront encore travailler sur les détails lors des entraînements et ainsi préparer au mieux ces confrontations si importantes dans le calendrier actuel du bleu blanc rouge. En ajoutant, un retour au jeu de Carey Price, la bonne chimie des nouveaux trios et la confiance retrouvée de la défensive, la franchise canadienne a toutes les cartes en main pour revenir dans la tête du classement. Une occasion à ne pas gâcher.

Matt Duchene passe chez les rivaux.

L’attaquant canadien Matt Duchene est donc passé de l’Avalanche du Colorado aux Sénateurs d’Ottawa suite à une transaction impliquant trois équipes. En effet, David Poille, le directeur général des Predators de Nashville a permis, en faisant l’acquisition de Kyle Turris, à Ottawa de faire l’acquisition du joueur de centre qui faisait partie de maintes rumeurs de transactions ces derniers temps.

Capture(source : www.capfriendly.com)

On avait d’ailleurs souvent entendu parlé de lui du côté de Montréal, mais quand on voit le coût de la transaction, pas sûr que Marc Bergevin aurait été en accord pour sacrifier autant de jeunes talents et de choix au repêchage. Selon moi les demandes de Joe Sakic étaient surdimensionnées et le seul vainqueur dans cette transaction est la franchise du Tenessee. En effet avec une telle banque d’espoir en défense, le DG des Predators pouvait se permettre de gaspiller quelques cartouches pour faire l’acquisition d’un joueur de centre confirmé en Kyle Turris.

 Communauté sur Facebook : https://m.facebook.com/lesincontournablesduhockey/

Laisser un commentaire