Quelle note pour Marc Bergevin ?

Repêchage d’expansion.

Le mercredi 21 juin 2017 avait lieu le repêchage d’expansion de la LNH dans la ville de Las Vegas. Le directeur général Marc Bergevin, sans surprise, décidait de ne pas protéger le défenseur russe Alexei Emelin et son jeune attaquant québécois Charles Hudon. L’homologue de Marc Bergevin, Georges McPhee jetait son dévolu sur Alexei Emelin.

cut(source:nhl.com)

Il est bien clair que pour le DG des Canadiens de Montréal, la liste de protection de ses poulains n’était pas si difficile à établir et elle démontrait une certaine logique. En effet, le contrat du défenseur russe, au vu de sa valeur (4 millions de dollars), posait déjà depuis quelques temps certains mots de tête à la direction du CH.

Marc Bergevin aurait pu perdre un bon espoir en Charles Hudon, mais on peut dire que quel que soit le scénario, Montréal ne risquait pas de perdre gros lors de cet évènement. Depuis, on le sait, Alexei Emelin a fait l’objet d’une transaction qui l’envoie chez les Predators de Nashville.

Note : 7/10

Repêchage 2017.

Depuis un certain temps, les médias et les réseaux sociaux ont tendance à passablement critiquer le travail des hommes de Marc Bergevin dans la recherche et la sélection des nouveaux espoirs de la franchise. Cependant, je sais qu’il est encore tôt pour l’affirmer, il semblerait que cette année, Trevor Timmins est touché dans le mille en sélectionnant en première ronde le joueur de centre Ryan Poehling et en deuxième ronde le finlandais Joni Ikonen. En effet, ces deux lascars sont en train de faire tourner les têtes de tous les scouts de la NHL actuellement avec lors équipes nationales respectives. Il semblerait que la jalousie de certains DG des autres franchises de la ligue nationale de hockey se fasse de plus en plus ressentir.

cut1(source:nhl.com)

N’oublions pas non plus le choix de deuxième ronde qu’est le défenseur Josh Brooks qui sera peut-être dans le futur un élément important de la défensive du CH. Il ne reste plus qu’à ne pas répéter certaines erreurs du passé en donnant une immense priorité au développement de ces futurs espoirs.

Note : 8/10

Jonathan Drouin s’en vient du côté de Montréal.

Le 15 juin 2017, Marc Bergevin annonçait la transaction majeure qui amenait le talentueux attaquant québécois Jonathan Drouin du côté de Montréal. En retour le CH cédait son meilleur espoir en défensive Mikhail Sergachev au Lighting de Tampa Bay. Des choix conditionnels font également partis de la transaction.

1421050-nouveau-joueur-canadien-jonathan-drouin(source:lapresse.ca)

En analysant cette transaction, on peut s’en doute dire que pour le moment Marc Bergevin est le grand gagnant dans cette affaire-là. En effet, Jonathan Drouin a déjà prouvé durant les dernières saisons qu’il était un joueur d’impact et qu’il pouvait être considéré comme un joueur de premier trio. Le fait que ce dernier soit capable d’évoluer au poste d’ailier ou de centre est un atout majeur pour l’entraîneur Claude Julien et tout le monde a hâte de voir à quel poste et avec quels coéquipiers le jeune québécois évoluera la prochaine campagne.

Le CH perd un espoir majeur dans cette transaction, mais rien ne nous dit pour l’instant qu’un jour Mikhail Sergachev sera dominant dans la ligue nationale de hockey. C’est pour cela que selon moi, le CH sort en grand vainqueur dans cette transaction.

De plus, le fait que cette nouvelle acquisition soit du pays et francophone fait à coup sûr beaucoup d’heureux parmi les partisans des Canadiens de Montréal.

Note : 9/10

Cary Price fait sauter la banque.

On en parlait depuis déjà un bon moment de la fameuse prolongation du gardien étoile Carey Price et finalement ce dernier a fait sauter la banque en signant un nouveau contrat d’une valeur de 10,5 millions de dollars pour les huit prochaines années. Il devient ainsi le gardien le mieux payé de l’histoire de la NHL.

cut3(source:NHL.com)

La grande question dans cet épisode-là est de savoir si une équipe de la grande ligue a réellement besoin de mettre autant d’argent pour un gardien de but afin d’atteindre les séries éliminatoires et gagner la coupe Stanley. Il semblerait que Marc Bergevin et le président Geoff Molson soit de cet avis. Carey Price à maintenant 29 ans, il est considéré comme le leader de son équipe, même si il ne porte de « C » sur son chandail, il est au meilleur de ses performances et il est tout simplement indispensable pour ses coéquipiers.

Marc Bergevin a donc décidé de bâtir son groupe de joueurs autour de son gardien et il devra donc faire en conséquence pour démontrer aux fans du CH qu’il ne s’est pas trompé en accordant ce juteux contrat.

Note : 7/10

Nathan Beaulieu rejoint Josh Gorges.

Cela faisait déjà un moment que le départ de Nathan Beaulieu sous d’autres cieux se faisait sentir. Dommage pour lui et la franchise. En effet le défenseur avait tous les éléments en main pour réussir, mais il n’a pas inspiré confiance à Claude Julien et Marc Bergevin. Les rumeurs sur son comportement hors glace ont eu le dessus et la direction du CH a décidé de jeter l’éponge dans son cas.

Nathan Beaulieu évoluera donc avec les Sabres de Buffalo la saison prochaine et on verra bien si ce dernier continuera son bout de chemin comme il l’a fini avec le CH ou si il exposera réellement sous ses nouvelles couleurs. Marc Bergevin et son équipe d’entraîneurs ont donné de réelles chances au défenseur afin qu’il puisse s’exprimer au mieux sur la glace, mais finalement son manque de constance et son comportement lui ont tout simplement fait tort pour une éventuelle nouvelle entente.

Note : 7/10

L’armée rouge déserte.

Alexander Radulov et Andrei Markov ne seront pas de retour du centre Bell puisque le premier nommé s’est entendu sur un juteux contrat avec les Stars de Dallas et que le général a décidé de finir sa carrière dans la KHL avec le Ak Bars Kaszan.

alexander-radulov(source:rds.ca)

En ce qui concerne Alexander Radulov, il semblerait que l’argent ait joué gros dans la décision de ce dernier. Il est bien clair qu’après ses prestations de la saison dernière que cela soit en saison régulière ou en séries éliminatoires, l’attaquant russe était en bonne position pour demander une augmentation de son contrat. Marc Bergevin lui a posé une offre et ce dernier l’a refusée. La durée du contrat était vraisemblablement le problème majeur avec un éventuel accord avec le CH. De plus, à cause des taxes, le DG du Canadien aurait dû offrir la somme d’environ 8 millions de dollars pour égaliser l’offre des Stars. Oui, Radu était devenu la coqueluche des partisans des HABS, mais il faut bien avouer que ses demandes salariales que cela soit sur la somme ou la durée était bien trop élevée pour l’organisation du CH et Marc Bergevin n’a pas voulu risquer de s’aventurer plus loin avec l’ailier russe.

image.jpg(source:lapresse.ca)

Andrei Markov s’est 17 années de loyaux services sous le chandail du tricolore et il est bien dommage que ce dernier n’effectue pas ses derniers coups de patins avec l’équipe qui lui a donné la chance d’évoluer dans la plus grande ligue du monde. Tout le monde aurait voulu revoir le 79 au début de la prochaine saison, mais ce dernier en a décidé autrement et il a préféré retourner jouer au hockey sur glace dans son pays natal. Pour l’instant, on ne connait pas vraiment ce qui a poussé Markov vers la sortie. Des rumeurs affirmaient que le russe voulait un contrat de 6 millions de dollars sur une durée de deux ans et que Marc Bergevin ne lui offrait qu’un pacte d’une saison au rabais. On attend avec impatience le prochain point de presse du directeur général pour en savoir un peu plus sur cette histoire. Une chose est sûre, malgré son âge le général russe en avait encore à donner au plus haut niveau et son absence lors du prochain exercice risque bien de se faire ressentir.

Note : 6/10

Les nouvelles acquisitions de la Sainte-Flanelle.

En défensive.

Avec les pertes d’Alexei Emelin, Nathan Beaulieu et Andrei Markov, la direction du CH se devait de renforcer sa défensive à l’aube de la prochaine campagne et on peut dire que Marc Bergevin a été bien actif dans ce compartiment du jeu. En effet en mettant sous contrat Karl Alzner, David Schlemko, Mark Streit et Joe Morrow, ce dernier s’est assuré une certaine assurance et une réelle profondeur. Quant à savoir si il a fait les bons choix, seul l’avenir nous le dira.

Karl Alzner

Le défenseur grand format âgé de 28 ans sera appelé à stabiliser la défensive du CH et aura un impact considérable sur l’aspect défensif du jeu. Connu pour son jeu défensif, sa capacité à se sacrifier et surtout surnommé « Iron Karl » du fait que ce dernier n’est pas raté un seul match durant ses sept dernières saisons dans la NHL, il est sans doute la grande acquisition de Marc Bergevin dans ce secteur du jeu. Défenseur gaucher, il sera appelé à évoluer au sein du premier ou du deuxième duo en compagnie de Shea Weber ou de Jeff Petry. La valeur et la durée de son contrat sont une bonne aubaine pour la direction de la franchise (4,6 millions sur les 5 prochaines années). Dans la ligue nationale, on pourrait le comparer à Marc Methot.

David Schlemko

David Schlemko a connu bien des équipes durant sa carrière puisqu’il a évolué avec les Sharks, les Coyotes, les Flames et les Devils durant ses neuf dernières saisons. Cependant c’est lors du dernier exercice du côté de San José que le Canadien a connu sa meilleure campagne à l’âge de 30 ans. Capable de relancer l’attaque proprement et de défendre la zone, il a toutes les aptitudes afin d’évoluer sur la troisième paire défensive en compagnie de Jordie Benn. A noté également qu’il a évolué à quelques occasions sur les situations d’avantages numériques la saison dernière et qu’il est très discipliné dans ses interventions. Son contrat d’environ 2 millions pour les trois prochaines années ne sera en aucun cas un problème sur la masse salariale à l’avenir.

Mark Streit

Le défenseur n’est pas un inconnu du côté du centre Bell puisque ce dernier a déjà évolué par le passée avec les Canadiens de Montréal et que c’est à cette occasion qu’il avait connu sa meilleure campagne au niveau comptable en 2077-2008 (69 points). Ancien capitaine des New York Islanders et assistant des Philadelphia Flyers, le suisse apportera du leadership, de l’expérience avec 39 ans et son talent à ligne bleu en situation d’attaque massive. Il est bien clair que Mark Streit n’a plus les jambes d’il y a 5 ou 10 ans, mais il reste la solution afin de faire oublier Andrei Markov dans cette facette du jeu. Avec un contrat d’une de 700’000 dollars, Marc Bergevin n’a pris aucun risque avec ce défenseur et il reste une réelle opportunité pour Claude Julien. Mark Streit l’a démontré par le passé, il n’est pas du genre à se plaindre et se donne toujours à 100% quoiqu’il arrive.

Joe Morrow

Défenseur de 24 ans drafté en première ronde par les Pittsburgh Pinguins, Joe Morrow n’est pas là pour rien puisqu’il a déjà évolué sous les ordres de Claude Julien par le passé. Cependant, ce dernier tarde à s’imposer dans la grande ligue et on veut bien croire que son acquisition a été faite afin d’assurer une certaine profondeur en défensive. Il devra batailler ferme si il veut s’assurer une place dans le grand club, sans quoi ce dernier s’en ira du côté de Laval dans la ligue américaine.

À l’offensive.

Ales Hemsky

L’ailier droitier et compatriote de Tomas Plekanec est âgé de 33 ans et on peut dire qu’il n’a été épargné par les blessures ces dernières saisons. Très productif avec les Edmonton Oilers au début de sa carrière en NHL, ce dernier a bien ralenti depuis. Sa signature pour une saison et 1 million nous fait penser au coup de poker qu’avait tenté Marc Bergevin avec un certain Alexander Semin. Le tchèque est encore capable de faire la différence dans la grande ligue et il l’a démontré lors de ces dernières saisons avec les Stars de Dallas. Au mieux le coup de poker du DG fonctionne et Ales Hemsky obtiendra un bon rôle dans l’alignement du CH, au pire ce dernier se fera montrer la porte ou évoluera dans les mineures. Donc pas un très gros risques pour Marc Bergevin.

Peter Holland

L’ancien centre des Ducks, des Leafs et des Coyotes en sera à son quatrième club à l’âge de 26 ans. Productif dans les mineures, Peter Holland a connu une bonne période à Toronto avec une moyenne de 25 points par matchs en NHL. Cependant son passage dans l’Arizona ne sait pas forcément passé comme il l’entendait et selon ses dires il est bien décidé à faire l’équipe cette année. Ancien choix de première ronde en 2009, il semblerait que cela soit sa dernière chance de réellement percer l’alignement d’une franchise NHL et d’obtenir plus de responsabilité dans le jeu offensif. Son talent dans les juniors et ses aptitudes dans les mineures ont sûrement beaucoup penchés dans la balance pour les Canadiens de Montréal s’offrent ses services pour une durée de deux ans pour une somme 675’000 par saison.

Note : 7/10

Le travail de Marc Bergevin n’est à coup sûr pas terminé.

Avec près de huit millions de dollars sur la masse salariale, il est bien clair que Marc Bergevin n’a pas fini de bouger d’ici le début de la prochaine campagne. Sera-t-il en mesure de mettre la main sur un centre de première qualité par le biais d’une transaction majeure ou en effectuant une offre hostile à un joueur actuellement encore libre de contrat.

Pour conclure, le DG des HABS ne paraît pas si mal dans son travail jusqu’à maintenant puisqu’il n’a rien sacrifié de si important pour l’avenir du club. Vous me direz qu’on reparlera d’ici peu de la perte de Mikhail Sergachev, mais n’oublions pas que le DG a fait l’acquisition d’un attaquant de 22 ans en Jonathan Drouin et que ce dernier a déjà fait ses preuves dans la grande ligue et que son avenir dans cette dernière s’annonce de la meilleure des manières. L’avenir du club ne se serait pas fait avec Andrei Markov ou Alexander Radulov, mais bien avec les jeunes Galchenyuk, Drouin, Gallagher, Lehkonen et les futures à en devenir que sont Ryan Poehling et Joni Ikonen.

 

 

Laisser un commentaire