Les Canadiens de Montréal à des années lumières de la coupe Stanley (deuxième partie)

Un problème de joueur de centre depuis trop longtemps.

En arrivant au poste de directeur général en 2012, Marc Bergevin était bien conscient du problème de l’équipe au poste de premier centre. On ne pourra jamais dire que ce dernier n’a pas agit dès son arrivée aux commandes de la barque canadienne. En effet, en rachetant le contrat de Scott Gomez, véritable flop depuis son arrivée avec le CH, et en séléctionnant en première ronde (3ème choix au total) Alex Galchenyuk, le DG des Canadiens de Montréal pensait bien être sur le bon chemin afin de définitivement régler ce problème.

632964-directeur-general-canadien-marc-bergevin.jpg(source:lapresse.ca)

Cependant, Marc Bergevin n’était pas censé savoir et prévoir qu’Alex Galchenyuk aurait autant de difficultés à s’imposer comme premier centre du Canadien. Tomas Plekanec était censé donner encore du bon hockey sur glace pour ses dernières années dans la grande ligue, mais comme on a pu le remarquer au fil de la dernière saison, le tchèque est sur la pente descendante en ce qui concerne sa productivité offensive.

image.jpg(source:rds.ca)

Le jeune québécois Philipp Danault arrivé tout droit des Chicago Blackhawks a impressionné à sa première saison complète dans l’uniforme du CH. Il ne faudra tout de même pas oublier que Marc Bergevin a réalisé tout un bon coup avec ce dernier en obtenant le joueur de centre en retour de Thomas Fleischmann et Dale Weise. Et oui, en 2011, Bergevin faisait parti du personnel des Blackhawks, lorsque que ces derniers l’ont repêché en première ronde (26ème au total).

100984544.jpg(source:gettyimages.com)

Malheureusement, malgré toutes ces tentatives, le dernier vrai centre à produire de manière plus que correcte est un certain Vincent Damphousse. Cela fait déjà beaucoup d’années me direz-vous, mais il faut avouer que les Saku Koivu, Mike Ribeiro ou David Desharnais n’avaient pas l’étiquette de premier centre pour une équipe comme les Canadiens de Montréal.

Si il veut vraiment que la franchise canadienne devienne un candidat sérieux à la coupe Stanley, Marc Bergevin doit absolument dénicher la perle rare pour le leadership de son attaque. Il se devra d’agir sur le marché des joueurs autonomes ou sur le marché des transactions durant la saison morte que cela soit pour respecter les attentes de son propriétaire, mais surtout celles des partisans.

Obtenir un premier centre de qualité ne sera pas facile.

Ces dernières années, les équipes comme les Edmonton Oilers, les Toronto Maple Leafs et les Buffalo Sabres ont obtenu lors du repêchage en Connor McDavid, Austin Matthews et Jake Eichel des centres de niveau élite pour leur franchise. La direction du CH ne cesse de nous répéter que ce genre de joueur ne cours pas les rues et on est bien sûr d’accord avec cette dernière.

cut(source:nhl.com)

Il faudra faire de grand sacrifice pour faire venir ce genre d’élément au sein de l’organisation, mais le temps est venu de remettre l’organisation des Canadiens de Montréal à sa juste place dans la hiérarchie de la ligue nationale de hockey. Le meilleur exemple est la transaction envoyant Tyler Seguin aux Stars de Dallas en 2013, mais on sait tous que l’ancien directeur général des Bruins de Boston, Peter Chiarelli, a perdu son poste au sein de l’organisation après avoir effectué cette dernière, ce qui donne à réfléchir à un bon nombre de DG dans la ligue nationale de hockey.

Plusieurs options pour relancer l’attaque.

L’organisation des HABS dispose de plusieurs options afin de relancer son offensive qui manque cruellement de constance. Il est certain que le directeur général ne doit plus trop se préoccuper de sa défensive, car avec Carey Price, Shea Weber, Jeff Petry, Andrei Markov et la bonne banque de jeunes espoirs il a encore le temps de voir venir l’avenir.

Une première option, qui selon moi n’arrivera pas serait d’obtenir l’un des deux premiers choix du prochain repêchage et ainsi avoir l’opportunité de mettre la main sur Nolan Patrick ou Nico Hischier, tout deux centre de nature et à coup sûr futures étoiles de la NHL. Dans ce scénario, Marc Bergevin se verrait dans l’obligation de sacrifier des joueurs tel qu’Alex Galchenyuk et Mikhail Sergachev ainsi que des choix au repêchage afin d’entrer en matière avec les Devils ou les Flyers.

1481473265nico-hischier(source:swisshabs.com)

Un cas plus probable serait de faire l’acquisition d’un joueur de centre par la voie d’une transaction majeure. Dernièrement les noms de Matt Duchene, John Tavares, Ryan Nugent-Hopkins étaient dans le haut de liste des rumeurs du côté des réseaux sociaux. Cependant, le repêchage d’expansion et la masse salariale joueront des rôles majeurs dans les choix des organisations du circuit Bettman. Des équipes telles que les Chicago Blackhawks, Tampa Bay Lightning ou Minnesota Wild se retrouvent dans une situation précaire avec la masse salariale et seraient d’éventuels partenaires de danse pour Marc Bergevin. Des joueurs tel que Tyler Johnson, Artem Anisimov ou Charlie Coyle pourrait être de sérieux client à un poste de centre avec le Canadien sans forcement faire exploser la banque.

cuta.jpg(source:nhl.com)

La dernière option qui est la plus propable, est de continuer sur la même ligne directive que s’était donnée le directeur général, c’est-à-dire donner une chance supplémentaire à Alex Galchenyuk et d’obtenir sur le marché des joueurs autonomes un joueur de centre pouvant aider l’équipe sur le court terme. Le nom qui revient le plus souvent est celui du vétéran Joe Thornton, mais il n’est pas certain que le canadien soit en accord pour rejoindre une équipe tel que les Canadiens de Montréal. Plusieurs autres joueurs sont également à prendre en compte et les plus intéressants au vu des résultats de la dernière saison sont Nick Bonino et Sam Gagner, mais il est bien clair qu’ils n’ont pas l’étiquette de premier centre et cela ne réglera pas le problème à cette position.

À suivre…..

Laisser un commentaire