Mark Streit entre dans l’histoire

le

Tout avait commencé du côté de Fribourg.

En 1995, alors âgé de 18 ans, Mark Streit fait ses grands débuts en ligue nationale A avec Fribourg-Gottéron et déjà à cette époque on lui prédit un bel avenir dans le championnat suisse. La saison suivante le bernois dépose ses valises à Davos et rejoint ainsi l’équipe du fameux entraîneur Arno Del Curto.

Mark-Streit-Davos-2(source:swisshabs.ch)

Après 3 saisons passées dans la station grisonne et une finale perdue face à l’EV Zug, le défenseur tente sa première expérience outre Atlantique en rejoignant l’équipe des Springfield Falcons dans la ligue américaine. Cette première expérience en Amérique du Nord ne restera à coup sûr pas l’un des meilleurs souvenirs pour Mark Streit. En effet, ce dernier, tout au long de la saison 1999-2000 voyagera dans les ligues mineures américaines que cela soit en AHL, en ECHL et en IHL. Un retour en Suisse était donc inévitable.

Quatre années de domination avec les ZSC Lions.

De retour en Suisse, le défenseur bernois signe un nouveau contrat avec les ZC Lions et les années à venir seront sans aucun doute les meilleures pour ce dernier. Dès son arrivée avec le club zurichois, Mark Streit gagne le titre de champion suisse et au fil des saisons, au total cinq, il dominera les tableaux de statistiques du championnat suisse de ligue nationale A. En 2004, le légendaire club des Canadiens de Montréal, au vu de ses prestations, le repêche en 9ème ronde de la draft.

Des hauts et des bas à Montréal.

C’est durant la saison 2005-2006 que Mark Streit fait ses grands débuts en NHL avec les Canadiens de Montréal au centre Bell. En effet, après un camp d’entraînement réussi, le suisse obtient sa première chance d’évoluer dans le circuit Bettman, mais devra cependant batailler ferme pour faire sa place dans l’effectif de l’entraîneur de l’époque Claude Julien.

streit_1(source:swisshabs.ch)

Utilisé autant en défense qu’en attaque sur le 4ème trio, Mark Streit a dû se battre tout au long de ses trois années passées du côté de Montréal pour garder sa place de titulaire et ne pas rester dans les estrades. C’est durant la saison 2007-2008 que le défenseur offensive, obtient son record de points dans la grande ligue en obtenant pas moins de 62 points (13 buts et 49 assists) durant la saison régulière, ce qui lui offre plusieurs opportunités pour son futur dans la ligue nationale de hockey. À noter également que ce dernier est sélectionné pour participer au 57ème match des étoiles qui se déroule au Centre Bell à Montréal, toute une récompense pour le suisse.

Un vrai leader reconnu dans la LNH.

Suite à son incroyable saison, Mark Streit s’entend avec les New York Islanders pour une durée de 5 ans pour 21 millions de dollars et connaîtra beaucoup de succès sur le plan personnel puisqu’il sera nommé capitaine de son équipe, fait historique pour un joueur suisse et il parviendra à atteindre les séries éliminatoires à sa dernière année de contrat.

34616-1(source:planetehockey.ch)

À la fin de l’année 2014, son contrat est échangé au aux Flyers de Philadelphie et le bernois s’entend avec ces derniers sur les 4 prochaines années. Nommé assistant, le suisse connait deux bonnes premières saisons, mais l’équipe n’arrive pas à performer en séries éliminatoires. Sur la voie de la reconstruction, le DG Ron Hextall, décide donc cette saison d’échanger son défenseur aux Penguins de Pittsburgh et le suisse rejoint donc le capitaine Sidney Crosby pour les séries éliminatoires. Une réelle chance pour le défenseur vétéran de 39 ans d’aspirer aux grands honneurs.

Une opportunité à ne pas rater.

Mark Streit rejoignait donc une franchise NHL favorite à la conquête de la coupe Stanley, puisque cette dernière défendait son titre de la saison précédente. Cependant tout ne se passait pas de la meilleure de façon pour le vétéran. En effet, après 19 parties en saison régulière, le suisse n’apparaissait que trois fois avec l’équipe durant les séries éliminatoires et était ainsi relégué au poste de 7ème défenseur de l’équipe. Streit devait donc ronger son frein dans les estrades tout en restant positif et prêt pour aider ses coéquipiers.

topelement(source:lematin.ch)

Les Pittsburgh Pinguins ont remporté il y a quelques heures leur deuxième coupe Stanley d’affilé et le fait que le suisse n’ait pas participé à un match de la finale face à ses camarades Roman Josi et Yannick Weber des Nahville Predators peut remettre en cause l’inscription de son nom sur le fameux trophée. Il serait étonnant que le nom du suisse ne soit pas inscrit sur la coupe puisque ce dernier se trouvait en uniforme à la fin du match et a soulevé la coupe après le capitaine et ses assistants, une forme de respect de la part de ses coéquipiers pour sa grande carrière au sein de la ligue nationale de hockey. Mark Streit, devient ainsi le premier joueur de champ suisse a remporté la coupe Stanley après les gardiens david Aebischer et Martin Gerber. Encore une fois, il continue d’écrire l’histoire du hockey suisse, lui qui avait ouvert grandes les portes aux jeunes suisses pour intégrer le marché nord-américain du hockey sur glace. Chapeau l’artiste !

 

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Marie dit :

    Joli article! Bravo et merci.

    1. spirax00 dit :

      Merci beaucoup et une bonne soirée

Laisser un commentaire