Tristan Scherwey dans la ligne de mire.

Une nouvelle charge qui risque de lui coûter cher.

Lors du match de champions league mardi dernier, Tristan Scherwey, attaquant du CP Berne connu dans toute la ligue nationale A de hockey pour ses mauvais coups a récidivé dans le match opposant le Sparta Prague et le CP Berne.

En effet, l’attaquant suisse a assené à un de ses adversaires une violente charge à la tête. Le défenseur slovaque Martin Gernat, pourtant loin d’être un petit gabarit (193cm/92kg) a vu les étoiles et n’a pas pu finir le match. Il est fort probable que ce dernier souffre d’une commotion cérébrale.

https://streamable.com/sc5v

Tristan Scherwey a écopé d’une pénalité de méconduite pour le match pour son mauvais geste. Sur le ralenti de la vidéo, on voit bien que l’attaquant bernois vise la tête de son adversaire et qu’il a donc bien l’intention de blessé son adversaire. De plus, le fait qu’il lève ses patins le rend encore plus coupable sur ce fait de jeu. A prendre en compte également la situation générale du match : le CP Berne est mené au score de trois buts (4-1) et il reste un peu plus de trois minutes à jouer, donc sans miracle le match est joué. Frustration de la part de Scherwey comme on l’a déjà vu plusieurs fois au fil de sa carrière. Et dire que ce geste fait le tour des sites internet spécialisés jusqu’au Canada où on lui prédit une grande période de suspension (à voir : http://www.danslescoulisses.com/fr/pas-de-hockey-avant-noel-pour-hudon/)

Un récidiviste notoire.

L’attaquant de 25 ans n’en est pas à son premier geste controversé et il a déjà eu, par le passé, voir récemment, à faire au juge unique de la ligue nationale suisse de hockey. Voici quelques exemples peu ragoutant de ce qu’est capable de faire ce joueur :

Énorme charge contre Daniele Grassi

Lors de la rencontre opposant les ours bernois aux aviateurs zurichois, Tristan Scherwey a assené, à nouveau, une charge visant la tête de l’attaquant d’origine tessinoise. Dans un match qui voyait les bernois être menés au score 7 à 1, on ne comprend pas l’attitude du joueur bernois. A coup sûr à nouveau frustré par le déroulement du match, mais cette attitude n’est tout simplement pas tolérable sur nos patinoires. Nouvelle pénalité de méconduite de match et écope d’une suspension d’un match et d’une amende de CHF 1’910.-. En ce qui concerne Daniele Grassi, évacué à l’hôpital, il souffrirait d’une blessure à l’épaule et sa période d’absence n’est pas connue.

 

 

Obstruction sur Fabian Heldner

Lors de la demi-finale des play-offs de la saison passée, c’était au tour de Fabian Heldner de goûter à la recette Scherwey. Le jeune davoisiens s’est retrouvé totalement KO suite à une violente charge contre la bande que l’on peut considérer comme une obstruction. Au départ le juge unique de la ligue infligeait un match de suspension et une amende de CHF 1’450.- au numéro 10 bernois.

Charge contre la tête sur Daniel Rubin

La saison passée lors d’un match opposant le CP Berne au Genève-Servette Tristan Scherwey s’occupait cette fois du cas Daniel Rubin. Une nouvelle fois la ligue sanctionnait l’attaquant bernois avec trois matchs de suspension et CHF 1’750.- d’amende.

http://www.sihf.ch/fr/disciplinary/videos/archiv-videos/#fancybox-inline-19519

On pourrait aller encore plus dans le détail, mais la liste est incroyablement longue, tampon contre Philipp Rytz, charge avec le coude contre Gaetan Ausburger (5 matchs de suspension), agression contre John Gobbi, charge contre la tête sur Benjamin Plüss, etc, etc…

C’est à se demander ce qu’attend la ligue suisse de hockey sur glace pour envoyer un réel message à Tristan Scherwey. Les sanctions sont d’une souplesse surprenante du fait que ce gaillard est connu pour ses mauvais gestes et qu’il est multirécidiviste. Je n’arrive pas à comprendre les valeurs réelles des sanctions à s’en encontre et il faudra bien qu’un jour nos dirigeants se remettent en question pour les coups « salauds », pardonnez-moi l’expression, de plus en plus nombreux dans notre championnat. J’avais par le passé déjà écrit que la ligue suisse de hockey sur glace se devait d’être plus dure dans ses décisions et ses sanctions et je ne change pas d’avis suite aux derniers événements (https://lesincontournablesduhockey.wordpress.com/2016/11/24/des-exemples-a-prendre-pour-la-ligue-suisse-de-hockey/).

En NHL des joueurs ont payé bien cher de tel comportement.

Dans la meilleure ligue du monde, les autorités de discipline sanctionnent de manière très ferme de tels gestes et de tels comportements. Plusieurs exemples existent et je vais n’en citer que deux. Les cas Raffi Torres et Matt Cooke sont très éloquents. Ces deux joueurs, par leurs mauvais gestes, ont mis fin à des carrières de par leurs coups sous la ceinture. Demandez à Marc Savard, ancien attaquant vedette des Bruins de Boston, qui a dû mettre un terme à sa carrière suite à une charge contre la tête de Matt Cooke ou à Jakob Silfverberg littéralement inconscient suite à une bien mauvaise charge de Raffi Torres. Le dernier nommé, également multirécidiviste, prenait sur ce coup la 41 matchs de suspension sans versement de salaire. Une sanction qui fait réfléchir c’est sûr. Suite à leurs mauvais coups, les deux joueurs cités ont payé bien cher leur comportement. Constamment ciblés par les hommes forts des autres équipes, ils sont tout simplement devenus persona non grata dans la ligue nationale de hockey et ont pris leur retraite anticipée.

 

 

Qui sème le vent récolte la tempête.

Il est bien clair qu’un jour Tristan Scherwey devra répondre de ses actes que cela soit sur ou hors la glace. Le hockey sur glace est un sport robuste où le respect de l’adversaire est ancré dans la doctrine. A force de toujours être à la limite, le risque que l’attaquant bernois devienne une cible prioritaire pour ses adversaires est bien existant et on l’a déjà vu par le passé lorsque le Paolo Duca, capitaine d’Ambri-Piotta, lui avait bien fait comprendre qu’il ne fallait pas aller chatouiller son gardien de but.

Un merci particulier.

Je profite de ce dernier paragraphe pour remercier particulièrment le blog internet Swisshabs pour le matériel audio-visuel mis à disposition sur youtube, sans lequel je n’aurai pas pu mettre de vie à cet article.

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Tomymayo dit :

    Oui les sanctions sont bien faible, la ligue a peur des réaction du SCB. et Duca est le seul qui a fait payer son comportement à scherwev. Mais qui sait avec le nouveau juge cela va changer un peu, mais j’en doute….

  2. Besse dit :

    Bonjour, enfin quelqu’un dit et montre les choses, objectivement et factuellement. Cette situation a assez duré et il y a lieu d’agir et de prendre des décisions. La ligue Suisse est une ligue pour des clubs et de joueurs pros mais demeure une vraie ligue d’amateurs… Il suffit maintenant ! Un type pareil doit être dûment et sévèrement sanctionné. Il en va de la crédibilité de nos dirigeants et de la pérennité de ce sport ! Une sanction juste mais à la hauteur des exactions du bonhomme doit être rendue !

  3. plouf dit :

    Bravo pour l’article et le blog !! (Welcome dans le club !!). Article intéressant et nécessaire, il y a beaucoup de choses à dire sur le sujet et tu exprimes parfaitement le comportement inadmissible de ce triste joueur.

Laisser un commentaire