On fait le point (2) – CP Berne

le

Club des patinoires de Berne.

Le club de la capitale avait plusieurs dossiers à régler durant la pause estivale et on peut déjà dire que la direction technique n’a pas chômé et que le travail accompli a porté ses fruits. En effet, l’arrivée de Leonardo Genoni, Maxime Noreau et Jérémie Kamerzin a renforcé de manière certaine la défensive de l’équipe.

La venue de l’attaquant de poche Mark Arbello, ancien des Leafs de Toronto en remplacement à Corey Conacher est une réelle réussite puisqu’il est actuellement le leader du championnat au niveau des statistiques offensives.

Une défensive plein d’expérience.

En ce début de saison le CP Berne est une des meilleures défensives du championnat de ligue nationale A. Déjà connue par sa stabilité, la défensive bernoises a de quoi faire rougir certains adversaires. En effet, l’expérience et le talent de joueurs tel que Eric blum, Maxime Noreau ou Jérémie Kamerzin font que ce secteur du jeu des bernois fait différence en ce début de championnat. Tous les entraîneurs vous le diront, c’est avec un très bon jeux défensif que l’on atteint le bal printanier et qu’on aspire aux grands honneurs.

Malgré les blessures une attaque qui produit.

scb-zsc-13

En ce début de saison, Mark Arcobello et Ryan Lasch s’entendent à merveille au sein de la première triplette bernoise et cela se remarque dans les résultats positifs de l’équipe. Malgré les blessures de joueurs importants tel que Thomas Rüfenacht et Simon Bodenmann, les jeunes joueurs de l’équipe ont su prendre leurs responsabilités et reprendre le flambeau.

Martin Plüss, avec ses 39 ans, est toujours aussi efficaces et il reste encore l’exemple à suivre pour la jeunesse du hockey suisse. Appuyé par un Simon Moser qui a retrouvé sa forme physique d’en temps et un Tristan Scherwey toujours aussi électrique, la production offensive du club est plus que raisonnable, même si elle ne fait pas partie des meilleures de la ligue.

Le rôle de cerbère enfin réglé.

erfolgreiche_rueckkehr_span12

La saison passée, le rôle de gardien fut un réel casse-tête pour l’entraîneur Lars Leuenberger. En effet, le jeux des chaises musicales entre Marco Bührer, Janick Schwendener et le tchèque Jakub Stepanek (sans oublier le match de Daniel Manzato) à créer une certaine incompréhension dans les travées de la Vaillant Arena. L’objectif était de donner une certaine stabilité à ce poste et l’arrivée du meilleur gardien de ces dernières années en Leonardo Genoni fait que l’équipe est encore plus forte.

Confirmé le titre de champion toujours aussi difficile.

Pour le CP Berne l’objectif est clairement de confirmer son titre de champion suisse mais cela n’est plus arrivé dans notre championnat depuis près de 15 ans. Les ZSC Lions l’avaient fait en 2001. En tout cas l’équipe de Kari Jalonen a toutes les cartes en main pour renouveler l’exploit si elle continue de s’épanouir dans son jeu. Point très positif également, l’efficacité du jeu dans les situations spéciales tel que l’avantage et le désavantage numérique. A coup sûr, sauf catastrophe, l’équipe bernoise participera aux play-offs et sera une équipe attendue au tournant, vu son début de saison plus que satisfaisant.

Laisser un commentaire